La Gazette de la Mauricie, en collaboration avec le Pôle d’économie sociale Mauricie et la Caisse d’économie solidaire Desjardins, vous présente la série Cap sur l’innovation sociale. Dans chacune de nos parutions d’ici juin 2018, nous mettrons en lumière un projet ou une initiative entrepreneuriale qui répondent de façon originale à un besoin de notre collectivité. Voici le septième de cette série de neuf reportages.

Pôle d'économie sociale de la Mauricie

Caisse d'économie solidaire Desjardins

Steven Roy Cullen, avril

Aux grands maux, les « petits » moyens ! Depuis mars 2017, la Municipalité de Saint-Alexis-des-Monts propose une idée simple, originale et ludique pour faire bouger, mais aussi bien manger les petits et grands. Il s’agit des vélo-smoothies, des bicyclettes adaptées pour produire des boissons saines aux fruits.

Selon une enquête de l’Institut de la statistique du Québec (Enquête québécoise sur la santé de la population, 2014-2015 : pour en savoir plus sur la santé des Québécois), environ 49 % des Québécois et des Québécoises âgés de 15 ans et plus sont considérés « peu actifs » (19 %) ou « sédentaires » (30 %). Cette même étude précise qu’un peu plus de 41 % de la population québécoise consomme de manière régulière des boissons sucrées (voir note). Chez les jeunes de 15 à 17 ans, cette proportion grimpe à près de 62 %.

Quand on connaît les effets sur la santé que peuvent induire l’inactivité et la consommation de boissons sucrées (ex. obésité, diabète, maladies cardiovasculaires, caries dentaires), il n’est pas étonnant de voir naître différentes initiatives pour favoriser l’adoption de saines habitudes de vie au sein de la population et, en particulier, chez les plus jeunes.

L’expérience de Saint-Alexis-des-Monts

À Saint-Alexis-des-Monts, la directrice des loisirs, du sport, de la culture et des communications, Andréanne Renaud, voyait dans les vélo-smoothies une occasion d’allier activité physique et saine alimentation. Inspirée par le regroupement Arthabaska-Érable en Forme lors d’un précédent emploi comme agente de développement pour Québec en forme en Mauricie, elle a proposé l’acquisition de vélo-smoothies aux élus de la municipalité.

Concrètement, les vélo-smoothies stationnaires sont montés sur un support pour permettre à la roue arrière de tourner dans le vide. Cette roue actionne un cylindre à la manière d’un engrenage qui à son tour fait virer les lames d’un malaxeur installé sur le porte-bagages. « Les jeunes ont du plaisir en faisant leur smoothie et après ils ont du plaisir à le déguster. En plus, c’est bon pour eux. », explique fièrement Andréanne.

La popularité des vélo-smoothies est indéniable. « Tout dépend de l’envergure des événements, mais habituellement on prévoit la quantité d’ingrédients pour 300 smoothies. À tous les événements auxquels nous avons participé avec les vélo-smoothies à ce jour, nous avons manqué d’ingrédients avant la fin de ceux‑ci », poursuit-elle.

Des vélos-smooties convoités

« L’initiative nous rend fiers. Présentement, les vélo-smoothies fonctionnent à plein régime. Dans tous les événements, les enfants et même les parents ont été enchantés. D’autres municipalités nous les ont loués pour leurs événements », souligne le maire Michel Bourassa.

Comme lors de la saison 2017, les vélo-smoothies se promèneront fort probablement dans la région mauricienne au cours de la saison 2018. Votre meilleure chance pour en essayer un demeure d’aller faire un tour à un des événements organisés par la Municipalité de Saint-Alexis-des-Monts.

*Note : Une personne se classe dans la catégorie de consommation régulière si elle consomme:

  • un seul type de boissons sucrées régulièrement (soit au moins de « 2 à 6 fois par semaine »);
  • deux types de boissons dont une à une fréquence minimale de « 2 ou 3 fois par mois » et l’autre au moins «1 fois par semaine »;
  • trois ou quatre types de boissons sucrées au moins « 2 ou 3 fois par mois ».

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here