Par Steven Roy Cullen

Du 7 au 9 septembre derniers avait lieu le Forum mondial de l’économie sociale 2016 à Montréal. Présente à cet événement d’envergure, La Gazette de la Mauricie a été charmée par le projet UP Sceaux, réseau social français dédié aux acteurs du changement et à leurs projets d’innovation sociale.

En 2012, la ville française de Sceaux mène une consultation et demande aux citoyens de rêver l’avenir de leur ville. À l’issue de cette consultation, un constat émerge. Les citoyens veulent des lieux d’échange et souhaitent s’engager dans la réalisation de projets d’une utilité sociale démontrée pour le territoire.

Ce constat n’a rien de bien étonnant. La Ville de Sceaux se démarque toutefois par la réponse qu’elle a donnée à cette demande citoyenne. « On a compris qu’il fallait mobiliser l’intelligence collective de notre territoire, c’est-à-dire, qu’on suscite le faire ensemble pour bien vivre ensemble. Il nous fallait donc un outil qui nous permette de repérer les besoins du territoire, de définir des solutions à ces besoins et de mettre en lien des porteurs de projets, des entrepreneurs sociaux et des associations avec les citoyens », nous explique M. Othmane Khaoua, conseiller municipal de la Ville de Sceaux délégué à l’économie sociale et solidaire.

Cet outil est la plateforme web UP Sceaux, sur laquelle les citoyens et les organisations du territoire peuvent soumettre des idées ou des projets, les bonifier et les partager. « C’est très important que, dans cette phase [d’émergence], il y ait une liberté totale. Il ne faut pas brider la créativité. Inspirez-vous et inspirez-nous ! », s’exclame M. Khaoua.

À cette plateforme web se greffe un écosystème de partenaires de soutien économique, logistique et pédagogique, nommé Sceaux Valley pour souligner son ambition de se faire en matière d’innovation sociale l’émule de la Silicone Valley en matière de hautes technologies.

Entrevue intégrale avec M. Othmane Khaoua de la Ville de Sceaux

Les partenaires de Sceaux Valley sont appelés à intervenir à différents moments pour faire cheminer l’idée depuis son émergence sur la plateforme UP Sceaux jusqu’à sa concrétisation en projet d’entreprise ou en événement ponctuel. Selon les besoins des porteurs de projet, ils peuvent offrir, entre autres, de l’accompagnement, de la formation, du financement conventionnel, des services de sociofinancement ou de l’hébergement.

UP Sceaux a l’avantage de « démocratiser » le processus de changement social, de faire en sorte que les idées cessent d’être l’exclusivité des « leaders » dans la communauté et de permettre à tous et à toutes de se découvrir des qualités d’entrepreneur pour faire naître un projet innovant pour la collectivité.

Bien entendu, pour qu’il soit possible d’obtenir des résultats concrets, la plateforme web doit pouvoir compter sur un animateur pour encourager la bonification des idées et la prise en charge de celles-ci. Ce rôle est joué par la Ville de Sceaux.

Depuis son lancement en juin 2015, la plateforme UP Sceaux a généré plus de 90 projets dont, notamment, un espace de travail collaboratif Sceaux Smart et un service d’échange d’objets multiples entre citoyens Mutum. Elle a été rejointe par UP Paris, UP Clermont, UP Lille et UP Metz et même UP Suisse. Aurons‑nous droit à un UP Mauricie prochainement?

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.