Stéphanie Dufresne

Depuis mars dernier, dans la même veine que la cuisine et la fabrication de pain maison, les Québécoises et Québécois se tournent de plus en plus vers le jardinage comme passe-temps et par souci d’autosuffisance alimentaire.

Les semis du printemps en font partie. Le mois de février est le moment idéal pour planifier son potager et démarrer des semis intérieurs, alors que les inventaires des semenciers québécois sont encore bien garnis.

C’est dans ce contexte que le comité organisateur du Salon écolo de Sainte-Anne-de-la-Pérade tiendra, le 28 février prochain, une fête des semences. Pour Magaly Macia, membre du comité, il s’agit d’un nouvel événement du genre en Mauricie qui témoigne d’un« regain d’enthousiasme pour le jardinage et d’un besoin d’entrer en relation avec nos voisins ».

Pour cette première édition en contexte de pandémie, les personnes intéressées pourront assister gratuitement à deux conférences virtuelles sur les semences et les semis printaniers.

Le Salon écolo de Sainte-Anne-de-la-Pérade organise le 28 février prochain, la première fête des semences de la Mauricie. – Crédits Jupiter Images

Dans le cadre de cet événement sera aussi inaugurée la toute nouvelle grainothèque, soit une « bibliothèque de graines » au centre communautaire de Sainte-Anne-de-la-Pérade. Le principe de la grainothèque est simple, gratuit et ouvert à tous. « Il s’agit d’un endroit libre-service où échanger les semences que nous avons en trop », précise Magaly Macia. « Les usagers apportent leurs semences excédentaires et les échangent contre des semences de la grainothèque. Cela peut être des semences du commerce ou des graines récoltées dans son propre jardin. », ajoute-t-elle. Le jardin patrimonial du Vieux presbytère de Batiscan fera don de certaines semences pour les stocks de la grainothèque.

Les jardiniers de la Mauricie seront aussi invités à se joindre à la communauté virtuelle de la fête des semences de Sainte-Anne-de-la-Pérade sur Facebook pour discuter jardinage et troquer semences et plants.

L’horaire des conférences de la fête des semences de Sainte-Anne-de-la-Pérade sera bientôt affiché sur la page Facebook du Salon écolo. Les organisateurs espèrent qu’ils pourront répéter l’expérience, en présence cette fois, au printemps 2022.

Semences locales

N’oublions pas nos bonnes résolutions d’achat local lorsque viendra le temps de commander nos semences potagères. Selon la liste des semenciers québécois publiée sur le web par l’organisme trifluvien La Brouette, il n’y a pas de producteur ou de productrice de semences dans la région de la Mauricie. Ainsi, pour s’approvisionner en semences les plus locales possibles et adaptées à notre climat (les jardiniers parlent de zones de rusticité), il faudra donc pour l’instant commander nos semences potagères biologiques aux Semences du Portage à Saint-Didace ou aux Jardins de l’Écoumène à Saint-Damien, deux entreprises de la région voisine de Lanaudière.

Année internationale des fruits et des légumes

Soulignons enfin que l’Assemblée générale des Nations Unies (ONU) a déclaré 2021 :« Année internationale des fruits et des légumes ». L’objectif est de sensibiliser le public aux questions de nutrition, de sécurité alimentaire et de santé humaine et d’en profiter pour repenser la manière dont nous produisons et consommons les aliments. Il n’y a donc pas de meilleur moment pour commencer à cultiver fruits et légumes dans notre cour arrière.

Liens utiles 

Salon écolo de Sainte-Anne-de-la-Pérade

Fête des semences de Sainte-Anne-de-la-Pérade

La Brouette – Liste des semenciers québécois

La Brouette – capsules vidéos sur les semis intérieurs 

 

 

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.