Guy Rousseau, Librairie Poirier et SSJB de la Mauricie, mars 2018

Suggestions librairesUN PAYS EN COMMUN : Socialisme et indépendance au QuébecÉric Martin, Les Éditions Écosociété

Un propos avec une vision de « gauche » tout à fait rafraichissante alors que le débat national se réduit actuellement à sa plus simple expression entre les soi-disant nationalistes, dits « xénophobes », et les inclusifs, dits « tolérants ». Dans ce contexte, le discours ne cesse de se polariser, à tel point que toute dialectique entre la question nationale et la question sociale semble impossible.

Tout en affirmant haut et fort que la question sociale et la question nationale sont dialectiquement liées et doivent être pensées ensemble, de manière synthétique, Éric Martin déboulonne le discours des marxistes orthodoxes qui ne reconnaissent pas la culture et l’État national comme arme essentielle contre l’enfermement dans l’économisme. Celui-ci soutiendra que l’économisme libéral, tout comme celui d’un certain marxisme vulgaire et simplificateur, a voulu mettre de côté la culture nationale, pour penser soit la mondialisation capitaliste sans frontières, soit une union tout aussi dépourvue de frontières des prolétaires producteurs.

Un livre qui ramène à l’essentiel les indépendantistes québécois :

  • Le Québec est une nation.
  • La souveraineté du Québec est la clé essentielle pour la libération du peuple québécois.
  • L’indépendance politique et culturelle du Québec doit être pensée en ayant pour corolaire un projet de démocratisation de l’économie et de la technologie.
  • La défense de la culture, de la langue et de la souveraineté est la condition nécessaire à tout progrès social.

Pour réaliser l’indépendance, les forces de gauche doivent accepter de faire des ententes… Il terminera en soulignant le fait que la politique exige hélas ! parfois des compromis difficiles.

En cette année électorale, un livre tout à fait désigné pour ceux qui veulent du changement.

LE QUÉBEC CHANGE: Chroniques socioLibraireslogiques, Simon Langlois, Del Busso Éditeur

Le Québec est en changement profond.

Qui de mieux que Simon Langlois, professeur émérite au Département de sociologie à l’Université Laval, reconnu pour ses travaux sur la stratification sociale et les politiques culturelles, pour dresser un portrait des plus fidèles des éléments à prendre en considération lorsque nous désirons poser un regard sur la société québécoise.

C’est sous forme de chroniques que celui-ci approfondira avec la rigueur qu’on lui connait différents sujets ou enjeux qui sont au cœur de la vie québécoise.

Portant un regard lucide sur le paradoxe des inégalités de revenus, sur la haute finance, sur la situation des femmes, sur la polarisation gauche droite ou sur l’appui à l’indépendance, Simon Langlois nous permet par ses recherches et sa capacité d’analyse critique de faire des liens qui s’imposent entre les différents acteurs de notre société et d’apporter les nuances nécessaires lorsque vient le temps d’effectuer, le plus précisément possible, un diagnostic sur une réalité complexe de prime abord.

Appuyé par des études, des statistiques, des analyses rigoureuses et l’expérience de son auteur qui repose sur toute une vie de recherche sur l’évolution de la société québécoise, ce livre demeure un outil de référence indispensable pour toute personne engagée dans sa communauté et souhaitant comprendre les transformations majeures qui s’effectuent actuellement dans notre environnement socioéconomique.

Si, comme disait Bouddha, « il n’existe rien de constant si ce n’est le changement », ce livre aura au moins la vertu de nous aider à comprendre ce qui change et à mettre les efforts nécessaires pour effectuer un changement basé sur nos priorités et nos valeurs comme société québécoise.

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here