Audrey Martel, libraire et co-propriétaire de la Librairie L’Exèdre

Un jour de plus, Philippe Girard, Nouvelle adresse 

La toute nouvelle maison d’édition québécoise Nouvelle adresse, qui se spécialise en bande dessinée, débute en force avec un Un jour de plus, du prolifique auteur Philippe Girard. Nous y suivons Marguerite, une vieille dame qui, sur son lit de mort se voit refoulée à la porte du paradis pour une bête erreur administrative. Elle devra revenir dans vingt-quatre heures. Vingt-quatre heures donc de sursis avant le grand départ, qu’elle utilisera pour réparer des erreurs du passé, au côté de sa petite-fille. La richesse des personnages et des réflexions qui les habitent démonte bien le talent et la maturité de l’auteur qui signe ici sa vingtième bande-dessinée. Un coup de cœur !

Une fille pas trop poussiéreuse, Matthieu Simard, Stanké

Une chose est certaine, Matthieu Simard sait se réinventer. Avec son dernier roman Une fille pas trop poussiéreuse, il nous offre une auto-fiction post-apocalyptique se déroulant dans les jours suivant la fin du monde à Montréal. Le personnage principal, Matthieu Simard (tiens, tiens!), cherche une fille qui pourra l’accompagner dans la mort, parce que mourir c’est pas la fin du monde, mais c’est quand même plus rassurant de le faire avec quelqu’un à nos côtés. Bref, un texte débordant d’imagination, à la fois angoissant et rempli d’humour que l’on a envie de lire d’une traite.

Hiver : cinq fenêtres sur une saison, Adam Gopnik, Lux éditeur

L’hiver a-t-il une âme ? C’est un peu à cette question que le journaliste américain ayant grandi à Montréal Adam Gopnik tente de répondre dans cet essai intimiste qui paraît aux éditions Lux juste à temps pour nous permettre, peut-être, d’apprécier davantage les prochains mois. C’est donc à travers cinq fenêtres que l’auteur nous convie à assister aux différentes représentations de l’hiver à travers la littérature, le sport, l’art, entre autres. Un ouvrage à lire pour découvrir la poésie de cette saison qui, comme le dit très joliment l’auteur, « emmaillote » notre monde pendant des mois et des mois.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.