Liberté sruveilléeLiberté surveillée

Collectif sous la direction de Normand Baillargeon, Leméac

« La liberté n’est pas une marque de yogourt », aimait à dire Pierre Falardeau. La liberté d’expression n’est pas davantage une marque de commerce discrètement mise à l’abri par un certificat de propriété, pourrait-on conclure de la lecture du dernier recueil de textes réunis sous la direction de Normand Baillargeon. Voilà un livre qui nous rappelle que notre époque a plutôt tendance à la malmener, cette liberté de parole, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des cercles académiques. C’est du moins ce que l’on constate devant la censure que subissent ou s’imposent de nombreuses personnes s’exprimant dans l’espace public. Des groupes d’origines diverses réclament haut et fort que se taisent ceux qui les contredisent. D’autres exigent que soient aménagés pour eux des espaces protégés où ils seront à l’abri des opinions qu’ils ne partagent pas.

Quoiqu’elle soit ainsi « surveillée », la liberté de parole demeure un des piliers de la vie démocratique. Surtout, elle ne doit pas être à géométrie variable suivant les causes ou les sujets d’intérêt commun. Liberté surveillée constitue un livre indispensable pour qui estime que le vivre-ensemble ne peut être mieux servi que par la parole respectueuse et les esprits inspirés par la recherche de la vérité.

Réal Boisvert

Trois-Rivières, Son histoire en photos 1865-2018

Les Éditions Histoire Québec

 

Trois-Rivières, le berceau de la francophonie en Amérique. Trois-Rivières, une ville qui, depuis 1634, a joué un rôle stratégique dans le développement du Québec. Une ville d’histoire et de culture…

Tous les ingrédients sont réunis pour produire un livre de grande qualité illustrant l’évolution de la cité trifluvienne de 1865 à nos jours. Sous la direction d’Appartenance Mauricie et de Patrimoine Trois-Rivières, ce volume de photographies constitue un moyen privilégié de rejoindre un très large public et de lui faire découvrir l’histoire d’une ville qui s’est notablement agrandie en 2002 par suite des fusions municipales.

Ce livre permettra certainement de susciter de la fierté chez les Trifluviens et Trifluviennes, et de nourrir leur sentiment d’appartenance à leur ville. De plus, cet ouvrage vise à favoriser un intérêt pour l’étude et la compréhension de la transformation d’une communauté qui s’est approprié un territoire et qui s’est forgé une identité particulière au cours des 150 dernières années.

Guy Rousseau

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here