Guy Rousseau, Librairie Poirier, juin 2017

état succursaleL’ÉTAT SUCCURSALE

Simon-Pierre Savard-Tremblay

VLB Éditeur

Dans un contexte de mondialisation des marchés et d’ententes internationales (ALÉNA, Union européenne, OMC, etc.) où être un citoyen devient une conception abstraite, Simon-Pierre Savard-Tremblay nous rappelle dans son livre L’État succursale que l’État-nation est le seul rempart de la démocratie et de la recherche du bien commun.

Malgré le fait qu’actuellement l’État et les nations sont quelque peu malmenés, la participation citoyenne n’a de sens qu’en fonction de ce lieu juridiquement constitué qu’est l’État. Cependant, nous devons constater que plusieurs États ont démissionné de leur responsabilité et qu’ils ont renoncé à une part importante de leurs prérogatives au nom de l’adaptation à la sacrosainte « réalité économique » mondialisée.

De fait, la mondialisation a généralisé la peur du peuple envers l’État, peur qui justifierait à elle seule de vouloir confier le pouvoir le plus souvent possible à une élite juridique éclairée. Au contraire de l’État minimal souhaité par les libertariens et les anarchistes, l’État succursale intervient énergiquement, mais en faveur d’une minorité.

Pour Simon-Pierre Savard-Tremblay, le problème de notre époque n’est pas l’État, mais son détournement. Il conclura en affirmant que la seule capacité d’agir du peuple sur le politique, et donc sur l’État, porte un nom : la souveraineté.

Un livre pour tous ceux et celles qui désirent reprendre le contrôle de leur destinée collective.

l'action nationaleL’ACTION NATIONALE 1917-2017

Depuis cent ans, la revue L’Action nationale mène un combat pour la survie du peuple francophone en Amérique. Depuis plus d’un siècle, les intellectuels préoccupés par l’émancipation du Québec participent à la publication de cette revue mensuelle qui vise à faire comprendre à la population québécoise les enjeux auxquels elle est confrontée. Par la publication d’analyses, de recherches et d’opinions, la revue accompagne et soutient la prise en charge par les Québécois et Québécoises de leur propre développement.

Sortir de la rhétorique, trouver les voies de l’action, tel aura été le programme fondamental de la revue, le travail qui a mobilisé ses artisans tout au cours de son histoire. (Robert Laplante)

Dans le cadre de son 100e anniversaire, la revue publie un numéro spécial auquel ont collaboré 16 spécialistes qui nous font parcourir les grandes étapes et reconsidérer les personnages qui ont marqué le Québec contemporain de 1917 à aujourd’hui. En somme, cette publication sur le centenaire de L’Action nationale constitue une superbe rétrospective des moments historiques qui ont façonné le Québec et qui sont encore d’actualité.

L’histoire de L’Action nationale est en quelque sorte l’histoire de la nation québécoise dont elle a forgé l’identité par son action intellectuelle. L’Action nationale a pris part à tous les combats qui ont fait l’histoire du XXe et XXIe siècle. (Denis Monière)

Un ouvrage à se procurer, mais surtout, une revue à laquelle s’abonner.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.