Joëlle Carle, juin 2015

joelle carleAvez-vous déjà entendu parler des Incroyables comestibles? À Trois-Rivières, le mouvement est né en 2013 à la suite d’une initiative de personnes dynamiques de la région qui voulaient faire de la cité trifluvienne une ville plus verte. Nombre de Trifluviens sont d’avis que notre ville bétonnée et pavée manque de verdure et de nature.

incoryables
Un membre des incroyables comestibles en train d’expliquer son projet à une passante, rue des Forges

Le mouvement des Incroyables comestibles est une initiative citoyenne qui vise à cultiver des jardins potagers partout où c’est possible (et autorisé, idéalement!) : en façade, sur un balcon, dans une cour, en pleine terre ou en bac. Tout se fait en commun : la plantation, l’entretien et la récolte. Une fois à maturité, les légumes, fruits et fines herbes peuvent être récoltés et mangés par tous.

Le nombre de jardins cultivés par les IC de Trois-Rivières est passé de deux en 2013 à douze en 2014 et devrait encore s’accroître cet été, de nouveaux projets déjà en branle venant s’ajouter aux réalisations des responsables des anciens jardins désireux de renouveler l’expérience. En mai 2014, des membres avaient profité de l’absence de fleurs dans les bacs municipaux des rues des Forges et Badeaux pour y planter des plants de fruits, de légumes et de fines herbes. Puisque nous avions procédé sans l’autorisation de la Ville, nous pensions que tout serait arraché peu de temps après; or, à notre grande surprise, les plants sont restés en terre. Qui plus est, la Ville a décidé en août dernier d’octroyer des espaces aux IC en 2015. Surveillez la rue Badeaux cet été, les Incroyables en verdiront les bacs… en toute légalité!

C’est en 2008 que l’idée du mouvement Incredible Edibles a germé en Angleterre dans la ville de Todmorden. Deux mères qui ont alors décidé qu’elles ne voulaient plus dépendre de l’épicerie pour offrir à leur famille des aliments frais et sains, et que leur ville comptait assez d’espace pour y cultiver des légumes qui profiteraient à tous. Sept ans plus tard, les résidants ont atteint une autosuffisance alimentaire de 85 % dans un rayon de 100 km. Tout un exploit! Même le commissariat de police et le cimetière ont leur jardin partagé!

Le fait de cultiver des jardins en ville contribue à améliorer la santé et la qualité de vie des citoyens par l’élimination d’îlots de chaleur, la réduction du ruissellement des eaux de pluie, l’amélioration de la qualité de l’air et la diminution de l’isolement social et offre de nombreux autres avantages. Tous y sont gagnants.

D’ailleurs, de plus en plus de citoyens veulent intégrer le mouvement et cultiver près de chez eux. Plus de 500 personnes suivent les activités de la communauté IC de Trois-Rivières sur Facebook!

Les Incroyables comestibles, c’est vous, c’est nous! Pour parler de votre projet et obtenir l’aide et les conseils de la communauté, cherchez le groupe « Incroyables comestibles de Trois-Rivières » sur Facebook!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.