Catherine Courchesne – Agente communautaire pour l’action partenariale « Se nourrir, agir et se développer », avril 2016

Les objectifs de l’action partenariale « Se nourrir, agir et se développer » (NAD) sont : le soutien des groupes responsables des distributions alimentaires, la création de milieux de vie accueillants, le partage des connaissances et des pratiques entre les milieux, le développement de l’autonomie des personnes et des communautés ainsi que la promotion des valeurs de Transparence, Respect, Équité et Solidarité. Pour en assurer l’atteinte, nous avons développé plusieurs formations et outils conçus pour aider les coordonnateurs et les bénévoles à trouver des solutions aux difficultés rencontrées dans le cadre de la distribution alimentaire.

Comment l’action partenariale « Se nourrir, agir et se développer » a-t-elle vu le jour ?

Le projet a été développé en 2008 pour donner suite aux préoccupations des intervenants des différents organismes communautaires qui avaient relevé des lacunes importantes dans le processus de distribution des denrées alimentaires et dans l’accès à la sécurité alimentaire pour tous et toutes et pour répondre au besoin de soutien et d’encadrement des bénévoles effectuant la distribution alimentaire. Plusieurs partenaires ont apporté leur expertise. « Se nourrir, agir et se développer » a un impact important sur les groupes de distribution ainsi que sur les utilisateurs. Les membres du comité de gestion de l’action partenariale proviennent de Moisson Mauricie / Centre-du-Québec, qui est mandataire, du Consortium en développement social, de la Direction de santé public ainsi que du Centre intégré universitaire de santé et services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec.

Comment aidons-nous les groupes de distribution alimentaire ?

Lorsque l’organisation de NAD reçoit une demande de soutien venant du coordonnateur de la distribution, des bénévoles ou d’un partenaire, l’organisateur communautaire de NAD visite le groupe de distribution concerné afin d’échanger avec le coordonnateur, les bénévoles et les utilisateurs et d’observer le fonctionnement du groupe tout en participant à la distribution. Par la suite, l’organisateur NAD fait part de ses observations au coordonnateur et aux bénévoles afin de trouver collectivement une solution. Il leur propose alors des outils, des formations et des méthodes pouvant les aider à améliorer l’organisation de la distribution.

Le caractère novateur de « Se nourrir, agir et se développer » lui a permis de se démarquer en recevant le Chamberland pour le Projet mobilisateur en 2011 ainsi qu’une mention d’honneur du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec en 2012. Plusieurs banques alimentaires du Québec, qui travaillent en partenariat avec Moisson Mauricie / Centre-du-Québec, ont aussi demandé à recevoir les outils développés afin d’implanter « Se nourrir, agir et se développer » dans leur région.

Mise en place afin d’accompagner, de soutenir et d’outiller les groupes de distribution alimentaire, l’action partenariale « Se nourrir, agir et se développer » met la personne au cœur de ses interventions et valorise le potentiel des groupes de distribution afin de bâtir un milieu de vie fonctionnel, stimulant et motivant pour tous.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.