Ruth Ellen Brosseau1. Que devrions-nous retenir de vous ?

Mon parcours parle de lui-même : je suis une personne travaillante, à l’écoute et avide d’apprentissages. J’ai beaucoup critiqué les deux derniers gouvernements, mais j’ai aussi apporté beaucoup de solutions. J’aime travailler en équipe et j’ai les intérêts des citoyens de Berthier-Maskinongé à coeur. Ce comté est devenu ma famille. Je le défend comme tel depuis 8 ans.

2. Pourquoi briguez-vous le poste de député.e pour votre circonscription? Comment expliquez vous votre choix de parti?

J’espère avoir le privilège de continuer de travailler dans les intérêts de mon comté encore de nombreuses années. Le NPD, c’est ma famille politique. C’est la seule qui représente mes valeurs d’équité et de justice. Au NPD, nous avons le courage d’agir pour la population, et non pas pour les plus riches, qui représentent 1% de la population.

3. Quelles actions comptez-vous poser pour répondre à l’urgence climatique? Êtes-vous favorable ou défavorable au passage au Québec d’oléoducs transportant des combustibles fossiles provenant de l’Ouest canadien ?

Je suis farouchement opposée aux subventions aux énergies fossiles. Le gouvernement a la responsabilité d’agir maintenant devant la crise climatique et investir rapidement dans la transition énergétique. “Développement” peut facilement rimer avec “environnement”. Il ne manque que la volonté politique de la part des partis au pouvoir. Une des premières actions à mettre de l’avant, c’est de reconnaître cette crise climatique. Ensuite, il faut un plan pour les rénovations écoénergétiques, l’électrification des transports, les indemnisations face aux catastrophes naturelles et de l’investissement massif dans l’innovation des entreprises pour les soutenir dans leurs efforts de transition. Nous avons ce plan!

4. Plusieurs acteurs économiques de la région revendiquent depuis plusieurs années la mise en place d’un lien ferroviaire avec un train grande fréquence (TGF) dans le corridor Québec-Windsor. Ce projet de VIA Rail passerait par Trois-Rivières. Qu’allez-vous faire pour accélérer le processus?

Ce dossier précis s’inscrit dans une vision plus large en environnement. Les transports collectifs sont une priorité. C’est dans cette voie qu’il faut s’investir et non pas dans des projets d’expansion du parc automobile tel qu’on le connait depuis les années 50. C’est dans cette direction que nous avons le courage d’agir et c’est ainsi que nous allons faire accélérer le processus; nous avons la volonté politique, c’est déjà quelque chose de bien réel, contrairement aux autres partis.

5. Les transferts fédéraux en santé représentent aujourd’hui environ 20% des dépenses des provinces en santé alors qu’ils ont déjà compté pour 50%. Que comptez-vous faire pour rétablir les transferts fédéraux en santé tout en respectant les champs de compétence du Québec?

Notre vision est claire : Réinvestir massivement dans les soins de santé partout au Canada et couvrir les Canadien.nes de la “tête aux pieds”. Nous le ferons en nous positionnant comme des alliés des provinces. Un gouvernement fédéral néo-démocrate réinvestira les sommes allouées aux provinces pour qu’elles améliorent leurs soins de santé. Il est inadmissible qu’encore aujourd’hui dans un pays qu’on dit prospère, que des personnes ne reçoivent pas les soins de santé dont elles ont droit, faute de financement adéquat. Le NPD défend cette position et je suis fière de notre plan en santé.

6. Quelle est votre position sur le rapport d’impôts unique?

Nous sommes évidemment en faveur de projets qui facilitent la vie des citoyens. Nous ne sommes pas contres la volonté de l’Assemblée nationale du Québec. Il faut quand même rester prudents. Des emplois de qualité sont en jeu et nous travaillons toujours à conserver et créer des emplois de qualité.

7. La crise des médias continuent de retenir l’attention. Les géants du Web que sont notamment Google et Facebook siphonnent les revenus publicitaires des médias imprimés. Comptez-vous imposer les revenus de ces géants et exiger qu’ils paient leur juste part de l’information?

Oui, absolument et nous revendiquons l’importance de taxer les géants du web pour qu’ils paient leur juste part, comme toute entreprise canadienne. L’argent ainsi récupéré pourra être réinvesti dans nos projets culturels, nos productions québécoises, et permettre à nos artistes de vivre dignement.

8. Selon votre vision, quand, comment et par qui sera exécuté la gestion écoresponsable des déchets nucléaires et le démantèlement définitif de la centrale nucléaire de Gentilly-1, propriété du gouvernement fédéral ?

Le gouvernement fédéral doit assumer sa responsabilité dans le dossier. Il n’y a pas de réponse simple et peu coûteuse. Pour l’instant, il n’y a pas d’urgence immédiate parce que les déchets sont actuellement sécuritaires, mais il va falloir réfléchir un plan d’enfouissement géologique qui respecte nos préoccupations environnementales et la spécificité de la proximité avec le Fleuve St-Laurent. Il n’y a pas de solution parfaite et au NPD on pense que le nucléaire coûte cher (par rapport aux déchets générés) et que cette énergie n’est pas sans danger pour l’environnement. Nous croyons aussi qu’il faut agir de façon transparente, avec les différents acteurs en place et ce, tout au long du processus.

9. La crise de la pyrrhotite dure depuis plus de 10 ans dans la région. Que comptez-vous faire pour poursuivre ou augmenter le soutien du gouvernement fédéral en la matière?

Il faut que le gouvernement reconnaisse sa responsabilité dans le dossier de la pyrrhotite. Il faut aussi changer la norme pour permettre aux propriétaires situés dans la “zone grise” d’être soutenus eux aussi. Il faut évidemment des compensations à la hauteur des pertes encourues. Le NPD est très actif dans le dossier de la pyrrhotite depuis très longtemps. Avec mon collègue Robert Aubin, nous avons toujours appuyé les victimes et continuerons de le faire!

10. Si vous êtes élu.e le 21 octobre prochain, quelles seront vos priorités en tant que député.e?

Les ententes commerciales dans le secteur agricoles me préoccupent énormément! J’entends beaucoup de promesses des autres partis à ce propos pendant la campagne électorale et je vais rapidement les leur rappeler pour que cesse le saccage. Aussi, je travaillerai immédiatement sur les enjeux de qualité de vie tel que la santé. C’est aussi un dossier que je mettrai de l’avant dès le 22 octobre. Trop de gens souffrent et sont laissés à eux-mêmes. C’est pour eux que je me bat et dès les élections seront passées, je m’y remettrai rapidement. Finalement, l’environnement est un dossier que je pousserai sans relâche parce que la crise climatique, c’est maintenant!

11. Enfin, pourquoi devrions-nous voter pour vous?

Parce que nous sommes le seul parti qui travaille pour les gens, pas pour les plus riches des riches. Parce que nous représentons une alternative à la vieille politique et parce que nous mettons la qualité de vie au coeur de nos engagements. Nous sommes le seul parti fondamentalement progressiste à Ottawa et nous avons une équipe exceptionnelle de candidats de qualité. Ça fait 8 ans que j’ai le privilège de défendre les gens de mon comté et chaque jour qui passe me rappelle l’extraordinaire privilège que j’ai de les représenter à Ottawa.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.