103.1 fm
Agathe Gentili – juillet 2020

 

Le 22 juin 2020 le Premier ministre François Legault annonçait plusieurs modifications à la composition du conseil des ministres.

Quatre ministères importants sujets à changements

Danielle McCann, à la tête du ministère de la Santé depuis la formation du gouvernement, devient ministre de l’Enseignement supérieur. La réforme des maternelles 4 ans demeure entre les mains de Jean-François Roberge et de son ministère de l’Éducation. La Santé est transférée à Christian Dubé. Simon Jolin-Barette prend en charge le ministère de la Justice, il conserve ses fonctions de leader parlementaire à l’Assemblée nationale et la charge de la réforme de la laïcité. L’Immigration passe toutefois des mains de Simon Jolin-Barette à Nadine Girault. Le dernier mouvement important concerne le Conseil du Trésor qui voit l’arrivée de Sonia LeBel. Elle intègre le groupe chargé de la relance économique et de la poursuite des négociations sur le projet de loi 61, composé de Pierre Fitzgibbon à l’Économie, et d’Éric Girard aux Finances.

Le remaniement ministériel : une décision politique

Le remaniement ministériel est une décision politique qui appartient au Premier ministre et à son équipe. Il n’existe pas de règles juridiques précises imposant un nombre minimal ou maximal de changements. La stabilité politique limite toutefois ce nombre de modifications qui peut déstabiliser les ministères et leurs employés. Le remaniement est souvent l’occasion d’un changement de cap suite à des événements qui modifient en profondeur la situation existante.

Proche du mi-mandat, et après plusieurs mois de pandémie, la CAQ opère des changements à la tête des ministères.

Des changements de cap pour certaines réformes?

Concernant la Santé, la modification intervient en pleine crise sanitaire et dans l’attente d’une seconde vague prévue pour l’automne. Même si ce remaniement peut paraître surprenant, il témoigne d’une évolution dans la politique du gouvernement en matière de santé. En effet, confier la Santé à un gestionnaire issu de la Caisse de dépôt et placement du Québec, non issu du milieu de la santé, peut constituer un signe des réformes qui s’en viennent : simplification, modernisation du système informatique, responsabilisation des dirigeants, adoption plus étendue de la méthode Toyota (voir à ce sujet l’article de La Gazette paru en avril 2019).

La nomination de Nadine Girault au ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration est un exemple pertinent du changement de cap opéré par le gouvernement. En effet, l’image de Simon Jolin-Barette avait souffert lors de sa première version de la réforme du Programme de l’expérience québécoise en 2019. La désignation de Mme Girault permettra certainement de rétablir la confiance des services et de renforcer l’image positive du gouvernement.

Simon Jolin-Barette, en prenant la tête du ministère de la Justice, devient Procureur général du Québec. Il conserve sa fonction de leader parlementaire. Les deux fonctions sont profondément différentes : un procureur général exige une neutralité et un retrait de la scène politique, alors que leader parlementaire requiert un engagement politique et médiatique intense, puisque le rôle du leader du gouvernement est principalement relié à la procédure parlementaire et à la concrétisation des réformes du gouvernement. Cet exercice peut donc s’avérer complexe.

S’agissant enfin des réformes économiques, le projet de loi 61 omnibus sur la relance économique avait soulevé de vives oppositions avant la fin de la session parlementaire qui s’était conclue sans accord sur ce projet. Sonia LeBel aura la charge de planifier pour l’automne avec les ministres de l’Économie et des Finances, la relance économique. Ses anciennes fonctions de Procureure générale de la commission Charbonneau lui donne une crédibilité concernant son intégrité et sa complémentarité avec les autres membres de l’équipe économique.

 

Sources:

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.