Magali BoisvertPar Magali Boisvert, novembre 2017

De plus en plus de citoyens québécois souhaitent trouver des alternatives au marché capitaliste d’aujourd’hui. Le troc, vieux comme le monde, refait surface comme une évidence, pour le plaisir d’innombrables personnes avides de consommer différemment. Mais quelles sont ces initiatives de troc en Mauricie ? Dans quelles sphères de notre vie pouvons-nous troquer ? Les opportunités abondent.

Le troc « privé »

Troc
Lancement du premier réfrigérateur communautaire Frigo Free Go à Trois-Rivières le 24 octobre 2017.

Il est intéressant de mentionner le troc qui peut se faire de façon très accessible, à petite échelle. Le troc entre « particuliers » peut prendre plusieurs formes. On peut penser aux repas potluck, dans lesquels chaque invité fournit un élément du repas. Les citoyens peuvent également compter sur des ententes entre voisins pour du troc d’outils ou d’autres objets à usage peu fréquent.

Il existe également des soirées de troc de vêtements, où chaque torchon trouve sa famille… Par exemple, les Occupées, à Trois-Rivières, organisent périodiquement ce genre de soirée gratuitement.

Les Accorderies

Dans la plupart des grandes villes du Québec, on s’est rassemblé pour former des groupes de partage nommés Accorderies. Vous avez peut-être entendu parler, à Shawinigan ou à Trois-Rivières, de ces groupes qui organisent le partage de services gratuitement. On y paye autrement : avec notre temps.

Lire le texte d’Alain Dumas sur l’économie du partage.

Plus vous offrez du temps grâce à des services rendus à d’autres « accordeurs », plus vous avez l’opportunité de demander des heures équivalentes en services. Des cours d’espagnol, des coups de main en rénovations, des ateliers de cuisine, une passion pour le scrapbooking ; tout y passe !

Les frigos communautaires

À Shawinigan, à l’été 2017, on a fait la connaissance de Bob. Une véritable armoire à glace, Bob offrait de la nourriture gratuitement aux passants et permettait de réduire le gaspillage. Qui était cet homme altruiste, direz-vous ? Ah, mais il s’agit d’un réfrigérateur ! En effet, « Bob » le frigo communautaire de Shawinigan, adopté par la maison Coude à coude, a d’ailleurs pavé le chemin pour son petit frère, le Frigo Free Go qui a été inauguré le 24 octobre dernier à l’Auberge internationale de Trois-Rivières.

Les étudiants mauriciens ont également accès à ce genre d’initiative : on voit ces frigos au Collège Laflèche, au Cégep de Trois-Rivières et à l’UQTR. Tous sont gratuits et sont encadrés par des restrictions précises afin que le tout soit conforme aux normes de propreté.

Les bibliothèques

Les livres sont des biens qui s’échangent facilement, en plus d’être de merveilleuses sources de connaissance. Comment troquer des livres ? On n’a qu’à penser aux microbibliothèques, petites boîtes abritant des mini bibliothèques, où l’on peut y prendre ou y laisser des livres. Une carte interactive sur le site de la Ville de Trois-Rivières indique leur emplacement.

Du côté de Saint-Étienne-des-Grès, le Café du marché innove en plaçant une bibliothèque volatile à l’entrée même du café. Les clients ont le choix de prendre quelques-uns des centaines d’ouvrages disponibles ou bien d’en laisser. Étonnamment, la bibliothèque, assez imposante, est toujours pleine à craquer. De quoi nourrir plus que l’estomac…

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.