Après la rentrée scolaire vient la rentrée citoyenne ! À la veille des élections provinciales, la Gazette de la Mauricie a rempli ses devoirs civiques. Nos journalistes se sont entretenus avec les candidats des partis politiques œuvrant dans les quatre circonscriptions mauriciennes (Laviolette-St-Mauricie, Maskinongé, Champlain, Trois-Rivières). Celles et ceux qui briguent les suffrages des gens de la région ont été invités à nous parler de développement culturel, de transport en commun, d’éducation et d’environnement. Elles et ils nous disent aussi leur attachement à la Mauricie, ses paysages et ses défis.

Vous trouverez, dans cette rubrique, les propositions des différents candidats en santé et en éducation, de même que leur visions d’avenir, en tant qu’éventuel député, pour leurs circonscriptions respectives, Si l’affection que chacun des candidats porte à notre région est indéniable, leurs priorités divergent. Le tableau publié dans nos pages centrales présente, à propos de 9 enjeux majeurs, les positions des cinq partis politiques en campagne dans toutes les circonscriptions mauriciennes.

Bonne lecture — et n’oubliez pas de voter le 1er octobre.

UGO HAMEL – PARTI CONSERVATEUR DU QUÉBEC – LAVIOLETTE-ST-MAURICE

Qu’aimez-vous de votre circonscription en particulier? Je suis un passionné d’histoire et celle de notre comté est très riche, surtout dans le secteur industriel.  La Shawinigan Water & Power, avec ses barrages sur la St-Maurice, a propulsé notre coin de pays dans la cour des grands. Je crois que cette richesse historique pourrait nous permettre de rebondir vers le sommet.

Que proposez-vous pour encourager le développement culturel de votre circonscription? En ce qui concerne la question culturelle, tout passe par la jeunesse.  Les adolescents se cherchent un but, une vocation.  Je propose une accessibilité aux ressources matérielles et professionnelles dans le but de stimuler leur développement. Des locaux de pratique avec des professionnels et des instruments de musique pourraient aider à élargir leur horizon.  Un jeune qui a une passion sera plus stimulé à devenir un bon citoyen.

Que proposez-vous pour remédier au sous-financement des organismes communautaires? Les organismes communautaires sont essentiels pour le support de notre communauté.  Pour les aider, je propose de regrouper les différents organismes dans le même bâtiment pour alléger le poids financier des coûts de location et de maintenance.

Que proposez-vous pour remédier à la situation critique dans le système de santé? Le temps d’attente dans les urgences est inacceptable.  Au Parti conservateur du Québec, nous voulons instaurer une concurrence entre les centres de soins des milieux publics et privés dans le but d’augmenter leur capacité de gestion.  Afin de les rendre plus efficaces.

Comme voyez-vous l’avenir de votre circonscription dans 4 ans si vous êtes élu?N’ayant pas de boule de cristal cela serait prétentieux de ma part de faire une telle prédiction.  Depuis les nombreuses fermetures d’usines survenues depuis trente ans, notre comté remonte tranquillement la pente.  Il reste énormément à faire, mais je suis prêt à relever le défi.  Ce que je propose c’est de trouver un marché pour nos produits forestiers.  Afin d’être moins dépendant des Américains et de leurs tarifs douaniers.

Qu’elles actions concrètes en développement durable voulez-vous réaliser dans votre circonscription où au Québec? Le recyclage est encore un concept mal compris par la population.  Dans le cadre de mon travail, je vois souvent du papier ou des batteries dans les poubelles.  L’éducation et la facilité d’accès sont la clé de cette réussite.  Je propose des bacs à des endroits stratégiques qui nous permettraient de nous débarrasser de ses déchets nuisibles.

MARIE-LOUISE TARDIF – COALITION AVENIR QUÉBEC -LAVIOLETTE-ST-MAURICE

Qu’aimez-vous de votre circonscription en particulier? Avant tout j’aime les gens et la fierté qu’ils ont de leur région et  j’apprécie beaucoup la grande nature : nos lacs et nos forêts. La dimension humaine des villes et villages me plait beaucoup. Également le fait que tous les services soient proches : les écoles, les épiceries, les services de santé, etc.. La qualité de vie de notre région.

Que proposez-vous pour encourager le développement culturel de votre circonscription ? Favoriser davantage les activités culturelles parascolaires afin d’inculquer aux enfants, dès leur jeune âge, le goût de la culture sous toutes ses formes. Soutenir les organismes afin qu’il y ait davantage d’activités culturelles accessibles et gratuites pour tous les citoyens et encourager leur participation à la vie culturelle. Consolider et développer des espaces culturels urbains uniques, aux multiples facettes. Mettre en valeur les richesses patrimoniales, artistiques, architecturales, naturelles, commerciales et ethnoculturelles.

Que proposez-vous pour remédier au sous financement des organismes communautaires ? Le gouvernement doit débloquer plus de programmes d’aide financière, diminuer les dédales administratives afin de libérer de l’argent pour des projets concrets et valoriser davantage les employés qui oeuvrent dans ces organismes.

Que proposez-vous pour remédier à la situation critique dans le système de santé? Favoriser l’ouverture de groupes de médecine familiale le soir et les fins de semaine et améliorer l’accès aux consultations sans rendez-vous; Accélérer le processus de reconnaissance des infirmières praticiennes spécialisées; Augmenter le nombre de postes d’infirmières à temps complet. Revoir les ratios de patients par infirmière et/ou préposé aux bénéficiaires.

Comment voyez-vous l’avenir de votre circonscription dans 4 ans si vous êtes élue? Je vois une région plus prospère, un milieu de vie économique qui permettrait aux jeunes familles de demeurer ou de s’établir ici, car ils y trouveraient des emplois payants dans leur domaines d’expertises. Une région où les entreprises existantes seront performantes et compétitives et où de nouveaux investisseurs se seront établis de façon permanente. Une région où les citoyens seront fiers et heureux car ils sauront qu’ils sont écoutés et considérés par ceux et celles qui gèrent leur argent

Quelles actions concrètes en développement durable voulez-vous réaliser dans votre circonscription ou au Québec ? Appuyer tous les projets de décontamination des sols et plus particulièrement ceux dans le bassin versant de la rivière St-Maurice; Encourager le développement d’une filière industrielle technologique dans les composantes du transport électrique; Mettre sur pied un registre de suivi des sols contaminés afin d’éviter qu’ils ne soient transportés dans des lieux où ils vont contaminer à nouveau.

JACYNTHE BRUNEAU – PARTI QUÉBÉCOIS – LAVIOLETTE-ST-MAURICE

Qu’aimez-vous de votre circonscription en particulier? Laviolette-Saint-Maurice, une des plus grandes circonscriptions du Québec couvre un territoire diversifié, composé à la fois d’espaces naturels riches et de municipalités bien développées. J’aime avant tout les gens de ma circonscription. Des citoyens créatifs, audacieux et fiers de leur coin de pays. De La Tuque à Notre-Dame-du-Mont-Carmel, nous sommes des gens de cœurs et d’action.

Que proposez-vous pour encourager le développement culturel de votre circonscription? Nous souhaitons initier les gens de notre région à la culture dès l’école primaire. Nous introduirons ainsi des mesures de soutien de la demande culturelle, particulièrement dans les écoles en augmentant le nombre de sorties artistiques.  Nous offrirons également un bon d’achat culturel aux élèves des secondaires. C’est de cette façon qu’on pourra le plus efficacement soutenir le développement de la culture dans Laviolette-Saint-Maurice.

Que proposez-vous pour remédier au sous-financement des organismes communautaires? Les organismes communautaires sont très importants pour notre circonscription et jouent un rôle clef dans de soutien de citoyens souvent en position de vulnérabilité. Nous nous engeons, dès la première année du prochain mandat, d’octroyer un montant de 200 millions de dollars récurrent en financement supplémentaire.

Que proposez-vous pour remédier à la situation critique dans le système de santé? Comme infirmière, je connais bien les enjeux de notre système de santé.  Pour réduire la pression sur le système, il faut revoir le partage des compétences en santé et donner davantage d’autonomie aux différents professionnels de la santé, tout en améliorant leur conditions de travail.

Comment voyez-vous l’avenir de votre circonscription dans 4 ans si vous êtes élu? Je vois une circonscription qui fait toujours face à des défis, mais qui poursuit son développement. Nous devons continuer notre reconversion industrielle et soutenir davantage l’entrepreneuriat, particulièrement chez les jeunes. Il faut également lutter contre la pauvreté et assurer l’égalité des chances pour tous.  Si je suis élue, je vais m’assurer de bien représenter mes concitoyens afin qu’ils aient leur juste part de la création de richesse au Québec.

Quelles actions concrètes en développement durable voulez-vous réaliser dans votre circonscription ou au Québec? L’environnement et le développement durable sont des enjeux pour notre comté, comme pour l’ensemble du Québec. Le Parti Québécois propose des mesures concrètes pour réaliser notre transition énergétique en misant sur une politique industrielle verte et l’électrification du transport. Nous croyons également que pour atteindre nos objectifs, il faut collaborer davantage avec les instances locales, les municipalités, les MRC, etc.

JACQUES GOSSELIN – PARTI CITOYENS AU POUVOIR – LAVIOLETE-ST-MAURICE

Qu’aimez-vous de votre circonscription en particulier? Avant tout ce que j’aime de ma circonscription ce sont les magnifiques paysages qui s’offrent à nous. La route 155 est une des plus belles aux Québec avec d’un côté la rivière St-Maurice et de l’autre de superbes escarpements rocheux. Le potentiel touristique de cette région est énorme. Il y a des voies navigables intéressantes.

Que proposez-vous pour encourager le développement culturel de votre circonscription? Pour promouvoir la culture de notre région, il serait intéressant de créer une route historique qui présenterait la trajectoire des premiers colons et des premières nations. Cette route débuterait à Shawinigan, passerait par Grand-Mère, Mattawin, La Tuque, Wemontaci et se rendrait jusqu’à Obedjiwan. Ce chemin pourrait être concomitant avec une route des artisans. Ce serait grandement bénéfique pour les petites PME et les artistes de la région.

Que proposez-vous pour remédier au sous-financement des organismes communautaires? Une initiative régionale serait d’offrir un revenu minimum garanti (RMG) aux citoyens. Ce revenu serait bonifié en fonction du nombre d’heures consacrés au bénévolat ou au travail, ainsi les organismes communautaires trouveraient plus facilement les bénévoles qu’ils ont besoins.

 Que proposez-vous pour remédier à la situation critique dans le système de santé? Dans notre plateforme, nous voulons offrir la gratuité scolaire, donc nous voudrions que les médecins pratiquent au moins 10 ans ici sinon ils auraient à rembourser leur frais de scolarité. Aussi nous aimerions que le travail des aidants naturels soit reconnu et beaucoup mieux rémunéré.

Comment voyez-vous l’avenir de votre circonscription dans 4 ans si vous êtes élu?Dans les 6 premiers mois, nous voudrions que la démocratie directe soit appliquée. Les citoyens pourraient prendre des décisions majeures concernant leur région. Si le projet pilote du RMG passerait, un développement accru des petites entreprises auraient lieux. L’exode des jeunes serait diminué, les familles seraient favorisées et avec une augmentation de la population, un accroissement des services aurait lieux. La qualité de vie des citoyens serait considérablement améliorée.

Quelles actions concrètes en développement durable voulez-vous réaliser dans votre circonscription ou au Québec ? Avec le revenu minimum garanti, la création de nouvelles entreprises serait plus facile, donc ces dernières pourraient offrir des produits plus dispendieux comme les aliments biologiques. Une population plus en moyen serait plus encline à agir de façon responsable devant l’environnement. Les gens pourraient aussi se permettre d’investir dans une voiture électrique.

CHRISTINE CARDIN – QUÉBEC SOLIDAIRE – LAVIOLETTE – ST-MAURICE

 Qu’aimez-vous de votre circonscription en particulier? Laviolette-Saint-Maurice offre une diversité de territoires. Il fait bon y vivre. Sa forêt et ses plans d’eau offrent une bonne qualité de vie. Une circonscription dynamique qui s’est dotée de nouveaux leviers économiques, qui s’est reprise en main après la perte de nos grandes industries. L’équilibre entre sa quiétude et son accès aux grands centres urbains du Québec font d’elle une circonscription d’avenir.

Que proposez-vous pour encourager le développement culturel de votre circonscription? La culture, comme le lien du cœur, nous définit en tant que peuple. Je m’assurerai que la locale foisonne comme jamais afin de permettre à toutes et à tous la pratique des arts et l’accès à une culture riche et diversifiée. Je soutiendrai les structures culturelles actuelles, je miserai sur les artistes établis et émergents et sur les entrepreneurs de la culture numérique dans leurs activités de création, de production et de diffusion.

Que proposez-vous pour remédier au sous-financement des organismes communautaires ? Il y a urgence d’investir, autant pour les gens dans le besoin que pour les gens qui y travaillent. Ils sont une force socio-économique essentielle à la vitalité démocratique. Avec le retrait de l’État dans nombreuses sphères et le vieillissement de notre population les milieux communautaires offrent un lien de proximité.

 Que proposez-vous pour remédier à la situation critique dans le système de santé? Québec solidaire offre la meilleure plate-forme en matière de santé. Nous agirons immédiatement en augmentant les soins à domicile et les services de proximité. Nous mettrons en place un réseau de cliniques multidisciplinaires comprenant les CLSC  ouverts 24 heures sur 24. Nous instaurerons une assurance dentaire publique et universelle.

Comment voyez-vous l’avenir de votre circonscription dans 4 ans si vous êtes élue? Je travaillerai  avec les citoyennes, citoyens, les maires et les responsables des structures décisionnelles.  Élire un député de Québec solidaire signifiera pour Laviolette-Saint-Maurice, une visibilité accrue et excitante. Un gouvernement solidaire favorisera les projets novateurs et le rayonnement de notre circonscription. Je m’engage à lutter pour une éducation de qualité, pour une égalité entre chacun, pour des énergies renouvelables et pour une croissance qui se fera au nom du bien commun, garant d’un avenir meilleur.

Quelles actions concrètes en développement durable voulez-vous réaliser dans votre circonscription ou au Québec? Je  travaillerai à la mobilisation des citoyennes et citoyens de ma circonscription pour le développement durable. Je souhaite soutenir un tourisme et des entreprises éco-responsables. Je travaillerai avec les élus et les citoyens sur les grands enjeux régionaux, dont la qualité de l’eau, les aires protégées, les sols contaminés, l’agriculture, la gestion des matières résiduelles et bien sûr le transport collectif.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here