Alex Dorval – 26 mars 2020

François Legault a lancé un appel au bénévolat auprès des Québécois.es cet après-midi. Il va de soi dans les circonstances que les mieux munis viennent en aide aux gens en situation de vulnérabilité.

« Il y a un besoin criant de bénévoles » insiste Jean Boulet, ministre du travail, de l’emploi et de la solidarité sociale, faisant écho au premier ministre dans son appel à la solidarité. « Qu’on pense aux aîné.es, à ceux qui vivent avec un handicap physique ou des troubles de santé mentale, aux individus et familles en situation de pauvreté, aux itinérant.e.s,  ces gens ont besoin de nous. »

Des actions concertées d’envergure se mettent en place au sein des Centres d’Action Bénévole (CAB) et organismes communautaires de la province pour offrir divers services:

  • Services de Popotte roulante (désormais en congelé ou sous-vide)
  • Services d’accompagnement pour les rendez-vous médicaux
  • Services d’épicerie et commissions en pharmacie
  • Chaînes d’appels d’amitié auprès des ainé.es pour briser l’isolement
  • Banques alimentaires régionale (comptoir et livraison)

Où s’inscrire pour faire du bénévolat ?

  • La plateforme par excellence qui vous permettra de vous inscrire et d’être contacté rapidement par un organisme de votre région est sans aucune hésitation jebenevole.ca 
  • Toute personne ayant de l’expérience ou une formation en santé ou en services sociaux et qui souhaite apporter son aide quant à la situation liée à la propagation de la COVID-19 peut se rendre sur la page de jecontribue.gouv.qc.ca pour y offrir ses services.
  • La Corporation de Développement Communautaire Centre-de-la-Mauricie lance également son appel aux bénévoles pour le territoire de Shawinigan
  • À Trois-Rivières, la Ville,  Les Petits Frères, La Démarche des Premiers Quartiers, Le Centre d’Action Bénévole du Rivage et le Centre d’Action Bénévole Laviolette lancent une chaîne d’appels d’amitié pour briser l’isolement des aîné.es.
  • En complément, voici la liste à jour des horaires et services offerts par les organismes communautaires du territoire de la Corporation de Développement Communautaire de la Mauricie. état des lieux pour les organismes de la CDC-TR_jeudi 26 mars 2020

Du côté du CAB Laviolette

Du côté du Centre d’Action Bénévole Laviolette (CAB), on nous mentionne que le volume d’appels a plus que doublé depuis le début de la pandémie. Sylvie Montembeault, responsable au maintien à domicile et à l’accompagnement personnalisé, souhaite souligner le travail de son Chef cuisinier et de son équipe qui ont du modifier leurs façons de faire et mettre en place, en quelques jours à peine, une panoplie de mesures sanitaires. Ainsi les popottes roulantes sont dorénavant emballées avec des gants et livrées congelées pour allouer une plus grande flexibilité dans les horaires de livraison et permettre à un plus grand nombre d’en profiter dans la sécurité de leur domicile. Lors des services d’accompagnement pour rendez-vous médicaux, les personnes assistées doivent s’asseoir obligatoirement à l’arrière du véhicule. D’ailleurs, depuis quelques jours, les bénévoles n’ont plus le droit d’accompagner les patients à l’intérieur de l’hôpital. Ils doivent les déposer à la porte et demeurer dans leur véhicule.

Lors de son point de presse, le premier ministre a insisté pour que les bénévoles se tiennent bien informés et gardent en tête en tout temps les consignes sanitaires avant de se rendre auprès des organismes où ils ou elles s’impliqueront.

Bien que la région soit reconnue pour la force de son réseau communautaire, la plupart des organismes font face à la plus grande crise de leur existence. Pour Mme Montembeault au CAB Laviolette, il faut prendre le temps de féliciter les bénévoles qui ont répondu à l’appel : « je trouve ça vraiment bon qu’autant de gens veulent s’impliquer, et j’espère sincèrement que les gens, une fois la situation passée, vont avoir compris, et qu’ils aillent eu la piqûre du bénévolat. »

Si cette distanciation temporaire peut nous amener à éventuellement doubler le nombre de mains qui travaillent à recoudre les mailles de notre filet social, ça serait effectivement la plus belle forme de résilience que pourrait s’offrir notre communauté.

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.