103.1 fm

Marjolaine Cloutier, avril 2021

L’OBVRLY est l’un des 40 organismes de bassins versants (OBV) reconnus et légalement constitués qui planifient des actions ciblées et représentatives de leur milieu afin de protéger et de valoriser le réseau hydrographique de leur territoire.

L’Organisme de bassins versants des rivières du Loup et des Yamachiche (OBVRLY) est l’un des 5 OBV présents en Mauricie. Les autres sont : AGIR Maskinongé, BVSM, SAMBBA et CAPSA.

L’organisme est reconnu notamment pour sa gestion participative et son implication dans divers milieux à travers une offre de services diversifiée et professionnelle. Ces deux aspects (gestion participative et volet marchand) en font une entreprise d’économie sociale.

Francis Clément, directeur général de l’OBVRLY.

Toujours à la recherche d’humains d’exception et curieuse d’en savoir un peu plus sur les OBV, je suis allée à la rencontre du directeur général de l’OBVRLY, Francis Clément.

D’emblée, je dois le ralentir un peu dans son propos puisque sa passion et son désir de mettre de l’avant 1 000 projets, avec 3 termes techniques par phrase, m’en faisaient perdre mon alphabet. Probablement que, par déformation professionnelle, son cerveau réfléchit à la vitesse d’une descente de rapides dans une de nos magnifiques et bucoliques rivières.

Mais revenons à notre eau, qui est sans conteste l’une des plus grandes richesses au Québec et qui pourtant, plus souvent qu’autrement, est mal-aimée, ou du moins, malmenée.

« L’OBV, ça appartient à tout le monde. Tant les partenaires que les citoyens doivent se sentir concernés. Nous sommes tous des utilisateurs d’eau potable et générons tous des eaux usées. À partir de ce moment, une gestion intégrée de la ressource devient essentielle. Nous avons donc une approche très concertée sur le terrain, que ce soit dans des projets privés, par exemple pour des associations de résidents autour d’un lac ou pour accompagner des municipalités », précise monsieur Clément.

L’importance accordée à la valorisation de notre richesse collective et à la responsabilisation de chacun sont des fers de lance de l’organisation. Nous avons tous et toutes un impact direct sur l’eau à travers des gestes aussi simples que de tirer la chasse d’eau. On peut penser aussi aux nombreuses gouttières qui se déversent directement dans les égouts plutôt que d’alimenter les terrains, pour ne citer que ces deux exemples.

Saviez-vous que : Près de 6 000 personnes travaillent dans les entreprises d’économie sociale en Mauricie !

La Mauricie est aussi un territoire hautement agricole, ce qui amène son lot de défis en protection de l’eau et de l’environnement. L’OBV travaille en collaboration avec les producteurs agricoles en faisant des états de situation et des recommandations vers de meilleures pratiques. Bien que des lois soient en vigueur depuis nombre d’années, l’application de celles-ci représente une autre paire de manches. Il y a du travail de sensibilisation et d’accompagnement à faire sur le terrain, ce qui demande beaucoup de ressources. On n’a qu’à penser, par exemple, que malgré le Règlement sur l’évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées, qui date de 1981, de 30 à 40% de ces eaux sont, encore aujourd’hui, déversées directement dans l’environnement de plusieurs municipalités. L’accompagnement de professionnels d’un OBV est donc primordial afin de transformer collectivement et de façon permanente ces pratiques, et ce, le plus rapidement possible.

Au cours des trois dernières années, plus de 1 500 résidences ont été visitées par l’équipe de l’OBVRLY dans la MRC de Maskinongé afin de sensibiliser les citoyens et de les outiller dans l’adoption de bonnes pratiques environnementales.

« Au-delà de la méthode coercitive de l’application de la loi, ou la technique du bâton, ce sont les mentalités qui doivent évoluer. C’est pour ça que notre travail sur le terrain auprès des agriculteurs, des municipalités et des citoyens est nécessaire. Nous avons fait des progrès majeurs dans les dernières années », mentionne Francis Clément.

Je vous invite à suivre la page Facebook et le site web de l’OBVRLY parce que des activités passées et à venir, y en a une pelletée ! Et une pelletée qui fond, bien ça devient vite un p’tit cours d’eau  coulant de source vers une marée de projets :

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.