La Gazette de la Mauricie, en collaboration avec la Caisse d’économie solidaire Desjardins et différents partenaires régionaux, vous présente la série Cap sur l’innovation sociale. Dans chacune de nos parutions jusqu’en juin 2019, nous mettrons en lumière un projet ou une initiative entrepreneuriale répondant de façon originale à un besoin de notre collectivité. Il s’agit d’une série de neuf articles qui accompagnent autant de capsules vidéo. Voici le deuxième reportage de la série. Celui-ci est en partenariat avec le Pôle d’économie sociale de la Mauricie.

Virginie Lessard, novembre 2018

Dès janvier 2019, le musée POP, en partenariat avec le DigiHub, sera pionnier de MuséoLAB, un projet qui se veut un espace test de prototypes pour de l’innovation en muséologie numérique.

Le musée POP et la plupart des institutions muséales doivent continuellement se renouveler pour garder l’intérêt des visiteurs. Les musées ont pour objectifs de conserver et mettre en valeur des collections d’œuvres d’art, de biens culturels, scientifiques ou techniques. Leur mission d’éducation populaire ne peut se réaliser que s’ils réussissent à attirer leur public. Mais comment faire pour interpeller la communauté dans un monde 2.0? Les acteurs du projet MuséoLAB ont étudié la question.

La genèse du projet

Dans le cadre d’un processus de travail collaboratif, 25 personnes œuvrant dans les domaines muséaux, patrimoniaux et culturels ainsi que des personnes concernées par l’avenir du musée POP se sont réunies pour évaluer comment les technologies numériques développées et utilisées par les entreprises du DigiHub pouvaient contribuer à bonifier l’expérience des visiteurs. Au cours d’une journée de collaboration, ces personnes ont analysé les enjeux et les défis auxquels est confronté le musée POP et proposé différentes avenues de réflexion. L’augmentation de la fréquentation, l’attractivité et la pertinence des expositions figurent parmi les enjeux discutés.

À quoi peut-on s’attendre?

Dès janvier 2019, le MuséoLAB accueillera les premiers prototypes développés par les entreprises du DigiHub. Il agira comme un laboratoire « vivant » (Living Lab) et permettra ainsi d’évaluer les technologies numériques dans un contexte muséal et d’optimiser l’expérience du visiteur.

Le MuséoLAB est le premier concept de ce genre à être développé dans une institution à vocation culturelle québécoise au Québec parmi les institutions à vocation culturelle. « Notre motivation avec le MuséoLAB, c’est de sortir des frontières et de faire bénéficier le plus de gens possible de cette innovation. Nous souhaitons attirer les visiteurs, mais aussi créer des liens avec d’autres établissements et les inviter à s’inspirer de nos réalisations », souligne Valérie Therrien, directrice générale du Musée POP.

Les entreprises spécialisées du DigiHub, quant à elles, se donnent comme mission de complètement transformer l’expérience muséale par la réalité augmentée et virtuelle, par des projections 2D et 3D, par de l’interactivité avec des applications mobiles et par plusieurs nouvelles technologies numériques.

Alors, êtes-vous prêts pour le musée du futur ?

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here