Magali Boisvert, novembre 2019

La Société d’aide au développement des collectivités (SADC) de la MRC de Maskinongé a lancé il y a deux ans un projet de développement durable visant la carboneutralité du territoire d’ici 2023. Nous nous sommes entretenu avec Karine Langlais, coordonnatrice du projet En route vers la carboneutralité de la MRC de Maskinongé et conseillère en développement durable pour la SADC, afin qu’elle nous en dise davantage sur ce projet.

« La carboneutralité, c’est en arriver à zéro émission de gaz à effets de serre (GES) », explique d’entrée de jeu madame Langlais. « Pour atteindre la carboneutralité, il faut préalablement connaître la quantité de GES émis par les activités se déroulant sur notre territoire. »

Le bulletin d’émissions de GES

C’est le bilan environnemental réalisé en 2017 qui a donné naissance au projet En route vers la carboneutralité de la MRC de Maskinongé. On peut y lire, par exemple, que 49 % des émissions de GES dans toute la MRC de Maskinongé sont produites par le transport, alors que le secteur agricole en génère 28 %.

carboneutralité
Des initiatives comme les cafés réparation permettent de réduire la consommation des citoyens et citoyennes ce qui contribuent à l’amélioration du bilan carbone de la MRC de Maskinongé. Crédits: Comité citoyen En route vers la carboneutralité de la MRC de Maskinongé.

Un inventaire complet des émissions de GES dans la MRC a été produit en 2018. Grâce à celui-ci, la SADC peut maintenant interpeller la population, les entreprises et les municipalités pour qu’ils puissent tous cibler des pistes d’amélioration.

Afin de préciser l’effort approprié de réduction des GES, il faut déterminer, dans une seconde étape, le niveau de captation de GES des forêts du territoire. Un mandat de recherche a été confié à un groupe de l’Université Laval, qui devrait publier les résultats au printemps 2020.

« Puis, avec l’inventaire d’émissions et celui de captation de carbone par les forêts; on a les plus et les moins, on est capables de savoir ce qu’on doit réduire, dans quelles mesures on doit se mettre en action pour pouvoir atteindre l’équilibre zéro », indique Karine Langlais.

Des actions concrètes

Grâce à l’appui financier du Fonds d’action québécois en développement durable et de la Fédération canadienne des municipalités, le projet En route vers la carboneutralité de la MRC de Maskinongé va permettre la réalisation d’actions concrètes. « Le projet de carboneutralité englobe toutes sortes de domaines et va permettre non seulement d’améliorer la qualité de l’air, mais aussi la qualité de vie des citoyens du territoire », souligne la conseillère en développement durable.

Karine Langlais mentionne que déjà de nombreux acteurs dans les municipalités « mettent la main à la pâte » dans ce projet, qu’elle qualifie elle-même d’ambitieux. En effet, quatre comités regroupant respectivement des acteurs des milieux municipaux, entrepreneuriaux, citoyens et agricoles sont en activité depuis deux ans. Ces comités sont accompagnés par deux experts pour les aider dans leur réflexion et mise en action.

À Saint-Alexis-des-Monts, notamment, les employés de la municipalité agissent comme chefs de file en testant des projets, comme l’implantation de puces sur leurs véhicules afin de compiler des données sur les trajets, la vitesse et, par le fait même, les émissions de GES du parc automobile municipal.

On compte également un grand nombre de bénévoles qui ont à cœur une MRC la plus verte possible : « C’est vraiment une foule de personnes qui se mobilisent pour que ce projet-là ait lieu sur le territoire », conclut Karine Langlais.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.