Mireille Pilotto, traductrice et réviseure – mai 2020

À votre avis, le confinement est-il près de se terminer ? Mais pensez-vous que nous sommes tous prêts au déconfinement ?

Prononcés à haute voix, l’adverbe près et l’adjectif prêt ne se différencient pas ; ce sont des homonymes (on dit aussi homophones). Toutefois, ces deux mots n’ont pas le même sens, bien qu’ils puissent nous sembler « proches parents », ce qui peut causer une graphie erronée.

L’adverbe près exprime la proximité – d’un événement, d’une chose, d’une personne, etc. – dans l’espace ou dans le temps. Exemples : (Espace) L’épicerie est tout près, je m’y rends à pied. Ma sœur habite près de l’hôpital. (Temps) Dans ce livre, l’énigme est résolue près de la fin. Cette crise n’est pas près de finir !

Vous avez sans doute noté que, comme dans le dernier exemple (cas fictif…), près de est souvent suivi d’un verbe à l’infinitif. L’expression signifie alors « être sur le point de » ; elle traduit donc encore une proximité dans le temps.

Voici le piège : ce voisinage dans le temps n’est pas synonyme de l’état de préparation – à une action, un événement, etc. Par exemple, je suis près de prendre ma retraite, mais je ne me sens pas prête à cette nouvelle étape de ma vie. Être prêt à exprime l’idée d’« être disposé à, préparé à » ou d’« avoir l’intention de », mais sans égard à la précision du moment. Cette nuance génère la confusion auprès de nombreux locuteurs, qui supposent inconsciemment que si on s’apprête à faire quelque chose (être près de faire ceci ou cela), on est donc préparé (prêt à faire ceci ou cela). Mais non, ce n’est pas systématiquement exact !

Dernier détail, qui permet de choisir le terme approprié au contexte : l’adjectif prêt s’emploie toujours avec les prépositions à ou pour, jamais de. Aussi, il prend la marque du féminin et du pluriel (prête, prêtes, prêts), en accord avec le mot auquel il se rapporte, contrairement à près (adverbe, donc invariable).

Alors, bien que nous soyons tout près de l’été, nous ne sommes pas près de recevoir des amis pour un BBQ. Dommage, car avec tout le temps libre que nous a procuré le confinement, nous avons fait suffisamment de ménage et nous sommes prêts à accueillir des invités ou prêts pour faire la fête. Croyez-vous que ce sera possible… avant l’automne ?

 Sources :

103.1 fm

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.