manger local en mauricie

Joëlle Carle

Même s’il s’avère plus simple de tout acheter à l’épicerie, peu importe l’origine de l’aliment ou la saison, des gens recherchent un contact plus humain et se réapproprient les boulangeries, boucheries, poissonneries, microbrasseries, marchés publics et boutiques d’artisanat local. Et la Mauricie en offre de plus en plus l’occasion.

  • Bonjour Amélie! As-tu passé une belle semaine?
  • Salut Geneviève! Oui, une super semaine! Et toi, à la ferme?
  • Oui, les cultures poussent bien, la météo est de notre côté! On a justement une betterave hâtive cette semaine. On l’a plantée en serre au printemps pour avoir une récolte plus tôt en saison. Et tu peux manger les feuilles crues ou cuites, c’est vraiment bon!

De nos jours, rares sont ceux qui vivent une telle proximité avec les gens qui les nourrissent. Si le productivisme agricole mondial a fait en sorte d’atténuer ce contact privilégié avec nos cultivateurs, éleveurs, producteurs laitiers, apiculteurs, acériculteurs et artisans qui travaillent à côté de chez nous, pour nous, de plus en plus d’initiatives citoyennes visent à retrouver ce contact d’autrefois comme nous en avons fait précédemment mention dans ce dossier. Et notre région n’est pas en reste.

Nous pouvons en effet compter, ici en Mauricie,  sur une très grande offre de produits diversifiés qui nous permettrait de nous nourrir et de nous approvisionner localement à l’année. Pour y parvenir, il faut nous alimenter de saison et nous remettre à nos chaudrons et nos pots Mason. Il existe également sur le marché une grande quantité de produits transformés et congelés qui se conservent plusieurs mois et que nous pouvons déguster pendant les froids mois de l’hiver.

Pour nous permettre de découvrir nos producteurs locaux, Tourisme Mauricie publiera en juin une brochure sur le tourisme agroalimentaire en Mauricie. Cet été, nous pourrons donc jouer aux touristes, rencontrer les producteurs de chez nous et nous procurer de délicieux produits d’ici. Quoi de mieux pour reconnaître la valeur de nos producteurs et stimuler l’économie locale.

D’autres initiatives existent, comme le Marché Mauricie, une version modifiée de l’Écomarché.ca, qui permet aux gens de Trois-Rivières et des environs de s’approvisionner facilement en offrant, par leur site Internet et la commande en ligne, les produits d’une trentaine de producteurs de la région. Des entrepreneurs comme les Coureurs des champs voient l’importance de valoriser les produits locaux, c’est pourquoi ils préparent des mets cuisinés à partir d’aliments biologiques, locaux ou équitables.

Cet été, parcourez les routes de la Mauricie et prenez le temps d’aller à la rencontre de nos producteurs d’ici. Vous serez surpris des ressources et de la beauté de notre territoire. Peut-être vous aussi connaîtrez-vous le nom des gens qui vous nourrissent.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.