Steven Roy Cullen, avril 2016

Le 10 mars dernier avait lieu au Marché Notre-Dame un atelier de semis organisé par la branche locale du mouvement mondial Les Incroyables Comestibles. La Gazette de la Mauricie était sur place pour constater de visu l’engouement indéniable suscité par le mouvement depuis le début de ses activités à Trois-Rivières en 2013.

IncroyablesComestibles

Selon les organisateurs, ce sont environ 150 personnes qui ont franchi la porte du Marché Notre-Dame lors de cette activité ayant pour objectif d’initier les futurs jardiniers à l’art de partir ses propres semis. « Les 100 copies du calendrier de semis que nous avions imprimées pour l’activité ce sont envolées ! », se réjouit Joannie Hudon, une des bénévoles engagées dans la branche trifluvienne des Incroyables Comestibles.

Le mouvement des Incroyables Comestibles est né en 2008 d’une initiative citoyenne dans la Ville de Todmorden au Royaume-Uni. Le concept est simple : rassembler les gens autour du jardinage, partager les récoltes avec l’ensemble de la communauté et acquérir un savoir-faire au cours de la démarche. En fait, le mouvement propose une véritable démocratisation de la production de notre nourriture.

« Ce n’est pas comme un jardin communautaire où il faut réserver une parcelle. C’est vraiment complètement ouvert. Tout le monde peut participer et jardiner, tout le monde peut venir récolter les fruits et légumes », précise Joannie. Puis, les jardins peuvent s’implanter partout, car Les Incroyables Comestibles souhaitent investir tous les espaces cultivables en milieu urbain. Après tout, « le gazon ça ne sert à rien ».

Grâce aux Incroyables Comestibles, les citoyens se réapproprient leur milieu. Ils découvrent le plaisir et les bénéfices du jardinage et s’intéressent davantage à la provenance de leur nourriture. « Le mouvement des Incroyables Comestibles est une belle solution de rechange à la société de consommation », indique Joannie.

En effet, en visant l’autosuffisance alimentaire, le modèle des Incroyables Comestibles réduit notre dépendance envers la production extérieure. L’expérience de Todmorden démontre d’ailleurs qu’un des effets indirects du mouvement est l’augmentation des ventes chez les producteurs locaux.

Pour en savoir plus sur le mouvement Les Incroyables Comestibles, rendez-vous sur la page Facebook de sa branche trifluvienne : https://www.facebook.com/incroyablescomestiblestroisrivieres/

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.