pub

Marie-Pier Bédard, avril 2019

Dans le cadre de la campagne électorale en cours à Trois-Rivières, la Gazette de la Mauricie a décidé de questionner les trois principaux candidats à la mairie au sujet des enjeux de développement durable de la ville. Pour se faire, les questions suivantes leur ont été soumises : 

  • Présentez un aspect « vert » de Trois-Rivières dont vous êtes fiers
  • Présentez 3 de vos priorités en environnement / développement durable
  • Présentez votre vision du développement durable de la ville de Trois-Rivières

Le présent article a pour objectif de présenter les réponses des candidats, sans toutefois les commenter ou les comparer. L’exercice en est un d’information et non d’analyse. L’ordre de présentation a été décidé aléatoirement pour chacune des sections.

Marie-Pier Bédard


Fierté pour un aspect « vert »

Pour commencer, monsieur Éric Lord se dit particulièrement fier du système informatisé de répartition des véhicules. Ce système, qui a été développé par les ingénieurs de la ville, permet d’optimiser les opérations de déneigement grâce à un système de puces apposées sur les camions de transport de neige. Il permet donc d’économiser du diesel et de réduire les émissions de gaz à effet de serre des opérations.

Pour sa part, monsieur Jean-François Aubin est spécialement fier des deux premières ruelles vertes qui ont été mises en place à Trois-Rivières. Il a d’ailleurs contribué à leur réalisation alors qu’il était conseiller municipal. Lors de l’inauguration de la première ruelle en 2016, monsieur Aubin avait mentionné que c’était là une « formule intéressante et durable pour donner une nouvelle vie à nos ruelles ».

Finalement, monsieur Jean Lamarche affectionne tout particulièrement l’île Saint-Quentin, qu’il décrit comme un « joyau naturel accessible à tous et qui permet aux citoyennes et citoyens de pouvoir s’évader de l’urbanité et de reconnecter avec la nature ». Concernant ce joyau trifluvien, monsieur Lamarche considère d’ailleurs que le projet de réfection des égouts doit être une priorité lors du prochain mandat pour s’assurer de maintenir la qualité de cette oasis urbaine.

Priorités

Monsieur Lamarche priorisera l’établissement d’un Carrefour du Savoir qui reliera plusieurs institutions d’enseignements par un système de transport intermodal. Une zone de 5km sera établie autour de celui-ci afin d’encourager le vélo et la marche. Une deuxième priorité du candidat sera la mise en place d’une subvention pouvant atteindre 400$ à l’achat d’un vélo à assistance électrique pour chaque foyer. Finalement, monsieur Lamarche propose la mise en place d’une nouvelle mesure qui permettra aux citoyens de déposer un projet environnemental et d’obtenir le soutien nécessaire à leur réalisation en démontrant une mobilisation du milieu. Cette dernière mesure vise la valorisation des initiatives écocitoyennes.

Pour sa part, monsieur Lord propose un programme visant l’amélioration de la qualité de l’air qui inclura notamment les mesures suivantes. Premièrement, l’établissement d’un programme financier en deux volets pour le remplacement de systèmes de chauffage soit la conversion des systèmes de chauffage au mazout vers des énergies renouvelables et le remplacement des vieux poêles à bois polluants par un système certifié EPA (Environmental Protection Agency). Deuxièmement, la mise en place de mesures pour favoriser la plantation d’arbres et l’augmentation des espaces verts. Troisièmement, monsieur Lord mettra de l’avant plusieurs actions qui auront pour objectif de diminuer les impacts du transport sur la qualité de l’air. Parmi ces actions, mentionnons l’accompagnement de la Société de Transport de Trois-Rivières (STTR) afin d’améliorer la performance, l’efficience et l’accessibilité du service.

Finalement, s’il remporte les élections le 5 mai prochain, monsieur Aubin priorisera le dossier du compostage tant domestique que collectif, et ce à la grandeur de la ville. Ensuite, le candidat considère que la mise en place d’un bon système de transport en commun est également prioritaire. Dans sa vision du dossier, le service offrirait des autobus express aux 15 minutes et des stationnements incitatifs seraient développés. Finalement, une troisième priorité sera de collaborer à la mise d’un plan de plantation d’arbres et de protection de boisés afin de « laisser respirer notre ville ».

Vision

Jean-François Aubin : « Je crois qu’il est plus que temps de réconcilier le développement économique et l’environnement. Je pense même que cela pourrait devenir la marque de commerce de Trois-Rivières que de développer des entreprises environnementales. Il est plus que temps de bouger et de bouger rapidement. La ville doit en quelque sorte montrer l’exemple en développement durable. »

Jean Lamarche : « La mobilité durable s’inscrit parfaitement dans ma vision de développement durable pour la ville de Trois-Rivières. C’est en favorisant le développement d’un système de transport efficace que nous créons une cohésion entre la demande citoyenne et le déploiement des services. »

Éric Lord : « On parle souvent du développement durable comme si c’était un aspect de la gestion d’une ville, mais, en fait, les principes de ce concept devraient guider l’ensemble de nos décisions. […] Je souhaite donc que le développement de notre ville se fasse à échelle humaine. L’humain doit être au cœur de nos décisions. C’est pour cette raison que je propose de soutenir l’équipe d’urbanisme dans le développement de quartiers où piétons, cyclistes et automobilistes peuvent cohabiter sous un couvert végétal augmenté. »

Voilà donc l’essentiel des propositions en développement durable des principaux candidats à la mairie de la ville de Trois-Rivières. Dans un contexte où la politique de développement durable de la ville vient d’être révisée (2019), ces propositions sont d’autant plus intéressantes et d’actualité. D’ailleurs, la politique révisée de la ville sert désormais à considérer les enjeux de développement durable comme un guide pour l’ensemble des activités municipales. « C’est donc dire qu’aujourd’hui et pour les années à venir, la Ville perçoit le monde à travers la lunette du développement durable. »

 

1 COMMENTAIRE

  1. De très belles perspectives pour 3ri! Chacun a un plan structuré, il ne reste maintenant qu’à voir comment ils veulent le concrétiser.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.