Jean-François Veilleux, octobre 2018

Mieux connu sous l’appellation péjorative du quartier « le Rochon », le secteur Adélard-Dugré de Trois-Rivières est aujourd’hui en pleine renaissance. Voici un bref retour sur le scandale immobilier entourant sa création.

Faisant d’abord partie du District des Vieilles-Forges situé entre le boulevard des Forges et le boulevard Parent, « le Rochon » était une expression employée depuis déjà quelques temps. C’est dans ce hameau qu’on fonda la mission Notre-Dame-de-la-Salette en mars 1940. Puis, en 1973-1974, on aménagea ce secteur pour y accueillir la majorité des familles déplacées lors des expropriations du secteur Saint-Sacrement pour la construction d’une portion de l’autoroute 40 qui allait défigurer le centre-ville trifluvien.

En fait, le contexte d’urgence n’avait pas permis un développement intelligent, renforçant l’aspect ghettoïsant de ce quartier de loyers à prix modiques de style H.L.M. De plus, même si les habitations furent construites selon les normes de l’époque, le problème principal était que cette zone abrite une nappe phréatique élevée. Des maisons furent ainsi construites rapidement sur un terrain marécageux remblayé, un sol instable et très humide, un milieu propice à l’apparition de champignons et de moisissures chroniques. Aussi, les toits trop plats ne permettaient pas l’écoulement adéquat de l’eau de pluie. À cela s’ajoute également des problèmes d’isolation, de ventilation, des planchers et des portes craqués, etc. Par conséquent, une bonne partie du parc immobilier construit était totalement vétuste à peine 37 ans plus tard, raison pour laquelle il fallut tout recommencer à zéro.

D’une superficie de 575 000 pieds carrés, le quartier Adélard-Dugré a une trop forte densité d’habitations et fait encore partie de nos secteurs les plus défavorisés. Cependant, il a récemment fait l’objet d’un immense projet de reconstruction, financé par plusieurs partenaires dont la municipalité de Trois-Rivières et la Société d’habitation du Québec par l’entremise du gouvernement du Québec, qui doit assumer seul les coûts, le gouvernement fédéral s’étant retiré du financement du logement social en 1993.

Cette vaste revitalisation a débuté au printemps 2011 et aura permis de mettre fin à la  stigmatisation des habitants de ce « quartier chaud »  en plus de leur redonner une dignité ainsi qu’une qualité de vie. Une dignité et une qualité de vie auxquelles a contribué grandement La Maison Coup de pouce qui œuvre au cœur du même du quartier Adélard Dugré. Cet organisme y anime de nombreux projets communautaires et citoyens destinés aux familles. La Maison travaille également auprès des jeunes en assurant l’aide aux devoirs ainsi que l’encadrement d’une brigade écologique. La Brigade école, c’est son nom,  remportait d’ailleurs en 2016 le prestigieux prix David Suzuki pour ses activités de préservation et de mise en valeur de la rivière Milette, de jardinage collectif et de sensibilisation à la protection de l’environnement.

L’amélioration des services aux citoyens comme la modernisation du centre communautaire, l’ajout d’une aire publique aménagée (un parc), l’implantation d’une nouvelle patinoire (inaugurée en février 2017), etc. ont également contribué à la qualité de vie du milieu.

L’objectif initial était de rénover plus de 140 unités de logement en trois ou quatre ans, dont 26 logements certifiés Novoclimat, dans une perspective de développement durable et d’économie d’énergie. À ce jour, un total de 109 logements désuets et insalubres ont été rebâtis ou reconstruits, dont 76 entre 2011 et 2014.

Outre la mixité sociale, cela aura permis de désenclaver un quartier étiqueté comme ultra pauvre et tristement désigné comme «le Rochon», peut-être construit volontairement dans un secteur défavorisé, isolé et marginal, bref loin des regards. Encore en 2010, il n’était pas rare d’entendre l’expression « un vrai Rochon » pour qualifier quelqu’un de «B.S.»!

En mars dernier, deux élections plus tard et en période pré-électorale, le gouvernement libéral a lancé la troisième et dernière phase de ce projet (qui devait pourtant se tenir en 2013-2014), dont les travaux devraient s’achever d’ici juillet 2019. Maintenant que les citoyens de ce quartier auront des maisons éco-énergétiques abordables, plus spacieuses et mieux éclairées, ainsi que de nouveaux services permettant d’améliorer leur qualité de vie, il reste à y diminuer le taux de grande pauvreté et d’analphabétisme.

 

Sources principales :

 

Jacques Bertrand, notes personnelles sur les origines historiques du Rochon.

Janvier 2010 : www.flickr.com/photos/axelrd/4313418435

Décembre 2010 : www.laparlure.com/terme/rochon/

Hugo LAVALLÉE. « Des logements neufs pour les familles défavorisées », 27 novembre 2010, Radio-Canada.

Marc ROCHETTE. « Exit le Rochon et vive le nouvel Adélard-Dugré », 18 février 2011, Le Nouvelliste.

ANONYME. « Investissement dans les logements sociaux », 18 février 2011, Radio-Canada.

ANONYME. « Un nouveau souffle pour Le Rochon », 18 février 2011, L’Hebdo Journal.

ANONYME. « Le quartier Adélard-Dugré changera d’image », 11 mars 2011, L’Hebdo Journal.

Marc, ROCHETTE, « Adélard-Dugré: la démolition débute », 13 mai 2011, Le Nouvelliste.

Frédéric Champagne. « Quartier Adélard-Dugré: les travaux vont bon train », 10 août 2011, Le Nouvelliste.

François G. Cellier. « Trois-Rivières : revitalisation du secteur Adélard-Dugré », 29 août 2011. www.portailconstructo.com/actualites/trois_rivieres_revitalisation_secteur_adelard_dugre

Guillaume JACOB. « 450 personnes en attente de logements sociaux à Trois-Rivières », 1 février 2012, L’Écho de Trois-Rivières.

ANONYME. « La phase 2 de la revitalisation du secteur Adélard-Dugré est lancée », 7 février 2012, Radio-Canada.

Sébastien DULUDE. « Va voir ailleurs (j’y suis) : 5 secteurs parmi les plus moches de Trois-Rivières », 3 mars 2012, Zone Campus (UQTR) : zonecampus.ca/blogue/?p=1606

ANOYME. « Trois-Rivières : les premiers quartiers conservent leur statut de plus défavorisés », 18 novembre 2015, Radio-Canada.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/750573/trois-rivieres-pauvrete-defavorises

ANONYME. « Inauguration de la patinoire Richelieu dans le secteur Adélard-Dugré », 22 février 2017, L’Écho des Trois-Rivières.

Paule VERMOT-DESROCHES. « 3,8M$ pour achever la reconstruction du quartier Adélard-Dugré », 27 mars 2018, Le Nouvelliste.

ANONYME. « 33 logements sociaux seront reconstruits dans le secteur Adélard-Dugré à Trois-Rivières », 27 mars 2018, Radio-Canada.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1091717/33-logements-sociaux-seront-reconstruits-dans-le-secteur-adelard-dugre-a-trois-rivieres

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here