Pierre-Luc Fortin, Conseiller municipal de Trois-Rivières, District des Estacades, mai 2016

Pierre-LucFortin
Le conseiller municipal de Trois-Rivières, Pierre-Luc Fortin, est un membre du comité vélo mis en place par la ville afin de favoriser les déplacements actifs sur son territoire.

Il ne faut pas s’étonner de la popularité croissante de nos deux parcs linéaires, l’un à l’est et l’autre à l’ouest. Ce sont deux infrastructures dont nous avons raison d’être fiers, elles furent conçues et planifiées en s’appuyant sur une vision.

Force est toutefois d’admettre que le réseau cyclable existant (piste hors route, voies cyclables…) ne permet toujours pas de circuler sur tout le territoire de façon sécuritaire et efficiente. Face à ce constat, motivée par une réelle volonté de favoriser les déplacements actifs, la ville a mis en place un comité vélo constitué d’élus, de spécialistes du transport actif et de fonctionnaires issus des sphères pertinentes pour étudier la question. Nous avons même enfourché nos bicyclettes afin d’aller constater de visu la situation sur le terrain. Pour mieux analyser l’état de notre réseau, nous avons récupéré une étude commandée à Vélo Québec il y a quelque temps et évalué chacun des tronçons cyclables en fonction des critères suivants : utilitaire, sécuritaire et récréatif. Bref, nous nous sommes demandé comment peut-on se déplacer du point «A» au point «B» à Trois-Rivières?

Résultat : nous avons au premier chef été frappés par le manque fréquent de liens entre les différents tronçons et par la nécessité de développer le réseau actuel, malgré le fait que l’ensemble du territoire se soit urbanisé sans qu’il soit nécessairement tenu compte des déplacements actifs. Par exemple, sachant que les deux principaux pôles générateurs de déplacements sont le centre-ville et ce qu’on appelle le pôle institutionnel (UQTR, collèges, CHRTR), nous avons pris acte qu’il faut pour qu’il soit possible de s’y rendre de manière sécuritaire quel que soit l’endroit où l’on se trouve dans la municipalité assurer le passage de certains obstacles comme les autoroutes et la rivière Saint-Maurice, dont le franchissement présente des défis importants.

Cette étude de l’ensemble du territoire trifluvien a permis de faire ressortir un certain nombre de projets potentiels. Puisqu’il serait difficile de tout faire d’un coup, nous en avons décidé d’en mettre quelques-uns en priorité.

En espérant pouvoir vous en faire profiter le plus rapidement possible. Bonne saison à tous les cyclistes !

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here