103.1 fm

Alex Dorval – Novembre 2020

Les 4 invités du premier épisode de La Tête dans les Nuances:

  • André Lamontagne – Ministre de l’Agriculture des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec
  • Patrick Mundler – Professeur et chercheur à la Faculté d’agronomie de l’Université Laval
  • Raphaël Fort – Apiculteur et propriétaire de Miels des 3 Rivières
  • Francis Desrochers – copropriétaire chez IGA des Chenaux, Famille Paquette.

Pour écouter la table ronde d’une heure et les entrevues individuelles avec nos invités, rendez-vous sur latetedanslesnuances.com ou sur votre plateforme de prédilection (Spotify, Apple Podcast, Deezer, etc.)

Bio/diversification et territoire agricole

La diversification ! C’est le mot qui me vient à l’esprit à la réécoute de ce premier épisode. Affirmer notre souveraineté alimentaire en 2020 reviendrait principalement à se donner les moyens de diversifier nos modèles agricoles pour tendre vers une plus grande biodiversité du territoire agricole québécois ainsi que vers une alimentation plus saine et plus variée.

La notion de territoire est revenue à plusieurs reprises dans les interventions de M. Mundler, mais également dans celles du ministre Lamontagne et de M. Fort. L’apiculteur soulignait l’importance de protéger les fermes familiales qui constituent selon lui une « valeur patrimoniale » au cœur des paysages et de l’identité rurale du Québec.

M. Mundler fait valoir à ce titre qu’il faille reconnaître l’agriculture au-delà sa fonction nourricière: « L’agriculture, ça sert à nourrir les gens, mais aussi à occuper le territoire, entretenir les paysages, produire du lien social dans les communautés rurales. »

Volonté politique et sociale

Pour Patrick Mundler, le défi de la souveraineté alimentaire du Québec passe par notre volonté politique et sociale à privilégier des secteurs agricoles plus variés et plus résilients sur le plan écologique. Selon lui, « il faut encourager ce qui va dans le sens que nous souhaitons et freiner ou ralentir ce qui ne correspond pas à nos aspirations ».

Robert Aubin animait le 7 octobre dernier le tout premier épisode de La Tête dans les Nuances, intitulé Souveraineté alimentaire : mythes & réalité. La Tête dans les Nuances est un balado de réflexions publiques produit par l’équipe de La Gazette de la Mauricie.

Stratégie d’accompagnement pour stimuler l’achat local

Quelques jours avant l’enregistrement de l’épisode 1, le ministre Lamontagne dévoilait sa Stratégie nationale d’achat d’aliments québécois qui exige des institutions publiques (Hôpitaux, écoles, etc.) qu’elles se dotent d’ici 2023 d’objectifs afin d’augmenter la part d’aliments québécois dans leurs cafétérias.

Cette stratégie semblant être plutôt « de l’ordre du souhait », notre animateur n’a pas manqué de questionner le ministre sur l’efficience d’une telle stratégie. La réponse du ministre lors de l’émission demeure plutôt insatisfaisante, mais ce dernier a pu clarifier son propos lorsque nous sommes allés à son bureau pour l’entrevue tête à tête. Puisqu’il serait très difficile selon lui de forcer les choses dans un contexte de libre-échange, son ministère a opté pour une approche par accompagnement. Le ministre Lamontagne cite en exemple le travail de son équipe qui a collaboré avec l’Hôpital Sainte-Justine où la réduction du gaspillage alimentaire a permis de libérer un budget et de l’attribuer à l’achat d’une plus grande proportion de produits alimentaires québécois.

Le ministre de l’Agriculture des Pêcheries et de l’Alimentation André Lamontagne dévoilait récemment son Plan d’agriculture durable 2020-2030

Plus encore…

En plus de la souveraineté alimentaire, nos invités ont abordé plusieurs autres enjeux de l’actualité agricole et alimentaire, tels que la place des produits québécois chez les grands épiciers, l’identification des aliments du Québec, la valorisation de l’approvisionnement en circuit court, la diminution des fermes familiales, les modèles de production sous gestion de l’offre, le soutien à la relève agricole, les pratiques d’agriculture durable et le morcellement des terres.

Notons par ailleurs que 2020 souligne le 40e anniversaire de la Loi sur la protection du territoire agricole, instaurée par le ministre péquiste Jean Garon, sous le gouvernement de René Lévesque.

Plongez avec Robert Aubin et nos invités de ce premier épisode, tête première dans les nuances !

La Tête dans les Nuances – Ép1

 

 

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.