Michel Lamy, février 2016

Une agricultrice d’une coopérative du Ghana fait sécher les fèves de cacao.
Une agricultrice d’une coopérative du Ghana fait sécher les fèves de cacao.

La Saint-Valentin, à l’instar des autres fêtes, s’accompagne de nos jours d’un vaste volet commercial. On le sait, c’est la cohue dans les magasins : tout le monde veut offrir un petit quelque chose à l’être cher. Certains se rabattront sur un grand classique de la fête de l’amour : une boîte de chocolats. Toutefois, en achetant du chocolat, peu de gens se questionnent sur l’origine du produit, les conditions de travail et de production et le prix payé au producteur.

À n’en pas douter, le chocolat constitue aujourd’hui une vaste industrie. On en retrouve partout, du magasin à rabais à la chocolaterie de luxe. Pour être aussi répandu, il fait nécessairement l’objet d’une production de masse. C’est là que la responsabilité de l’acheteur entre en jeu. Le consommateur, devant l’éventail de choix qui s’offre à lui, peut faire preuve de conscience sociale et environnementale en choisissant des produits qui respectent les normes du commerce équitable. Heureusement, il existe plusieurs façons de guider le consommateur dans sa quête d’achat responsable.

L’Organisation mondiale du commerce équitable énonce les grandes lignes du commerce équitable en sept points : la création d’opportunités pour les producteurs défavorisés ou marginalisés par le système économique; la transparence et la responsabilité; l’amélioration des habiletés de gestion des producteurs et l’accroissement de l’accès aux nouveaux marchés; le paiement de prix justes; l’égalité des sexes; l’adoption de conditions de travail humaines; et le respect de l’environnement. Bien que ces critères soient explicites, il peut s’avérer difficile d’en vérifier le respect au moment d’acheter un produit chez un détaillant. Heureusement, Fair Trade Canada fait la vérification pour nous et permet aux distributeurs et aux détaillants d’apposer un logo sur les produits lorsque ceux-ci sont certifiés conformes. Ce logo garantit que le produit répond à toutes les exigences en matière de commerce équitable.

Pour acheter du chocolat de façon responsable, il est possible de se tourner vers des boutiques ou des marques reconnues dans le monde du commerce équitable. En Amérique du Nord, l’un des plus célèbres détaillants équitables est Dix Mille Villages. Cet organisme fait affaire avec des producteurs locaux des quatre coins du monde, et ne vend que des produits qui suivent les préceptes de la consommation responsable. Si pour l’instant les seules succursales québécoises de Dix Milles Villages sont situées dans la grande région de Montréal, les marques vendues par l’organisme, telles que Camino et Divine, se retrouvent dans différents établissements un peu partout au Québec.

Si le consommateur souhaite approfondir ses connaissances sur le chocolat équitable, l’organisme Équiterre présente sur le site Internet pareilpaspareil.com les principaux avantages à considérer l’option responsable. Dans le doute, le consommateur peut se tourner vers les achats locaux et biologiques, des choix tout autant à considérer. Et pourquoi ne pas fabriquer son propre chocolat (avec des produits équitables)? Voilà une belle occasion de cuisiner avec l’être aimé et de passer du temps de qualité ensemble. Joyeuse Saint-Valentin!

Note : Pour connaître les endroits où se procurer des produits équitables en Mauricie, consultez la page Facebook Trois-Rivières Ville équitable.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.