Cet article s’inscrit dans le cadre du projet Proche en tout temps porté par Le Gyroscope et Le Périscope, deux organismes de la Mauricie venant en aide aux proches de personnes vivant avec des problématiques de santé mentale. Ce projet est rendu possible grâce au soutien financier de l’Appui Mauricie. Pour rejoindre l’équipe du projet Proche en tout temps, contactez-les par courriel au info@procheentouttemps.org.

Marianne CornuMarianne Cornu – Collaboratrice du projet Proche en tout temps – Décembre 2020

La participation sociale est un des piliers du vieillissement actif. Développer son pouvoir d’agir, se sentir inclus favorise le bien-être de tous. Il est cependant difficile pour beaucoup d’aînés vivant avec un problème de santé mentale de participer à la vie sociale, de fréquenter certains lieux, de bénéficier des services offerts dans les centres communautaires. Souvent l’objet de préjugés, en plus de difficultés liées au vieillissement, à la pauvreté ou autres, ils peuvent préférer fréquenter des organismes spécialisés en santé mentale, ce qui en soi est très bien, mais témoigne d’une problématique d’exclusion sociale, lorsque la personne n’ose pas fréquenter d’autres endroits comme un centre de loisirs ou un autre organisme s’adressant à une clientèle générale. Bref, les aînés vivant avec un problème de santé mentale sont à haut risque d’exclusion et d’isolement, avec toutes les conséquences que cela peut apporter.

Un projet de recherche-action pour réfléchir à ces questions

Une équipe de chercheurs de l’Université du Québec à Trois-Rivières travaille actuellement sur un projet de recherche intitulé Favoriser la participation sociale et l’inclusion d’aînés vivant avec une problématique de santé mentale en partenariat avec les centres communautaires de loisirs : études des besoins et des stratégies pour l’adaptation et l’appropriation du programme Participe-Présent.

Ginette Aubin est professeure au département d’ergothérapie de l’UQTR et chercheuse principale de cette étude. Enthousiaste et passionnée, elle explique que le concept est d’adapter au contexte des centres communautaires de loisirs le programme Participe-Présent (Parisien et al, 2017), lancé par le Centre de recherche et d’expertise en gérontologie sociale du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal et l’Équipe de recherche en partenariat Vieillissements, exclusions sociales et solidarités (et au développement duquel Mme Aubin a pris part). Le programme consiste entre autres en des ateliers de groupe et des visites de ressources communautaires.

Initialement, le programme avait été pensé pour promouvoir la participation sociale des aînés aux prises avec des difficultés psychosociales. L’idée d’adapter et d’élargir le programme est venue de centres communautaires de loisirs, dans l’optique de lutter contre l’exclusion et d’améliorer l’accessibilité du loisir pour tous. Tranquillement, le projet de recherche-action est né.

Réalisations de participant.es au programme Participe-Présent des Habitations André-Corneau à Montréal

Selon Ginette Aubin, ce qui est bien avec les projets de recherche-action, c’est que les personnes concernées sont impliquées. Un comité de pilotage est actuellement en place et comprend autant des chercheurs que des aînés vivant avec un problème de santé mentale, des membres de l’entourage, des intervenants de centres de loisirs et des usagers de ces centres. Le comité travaille à l’identification des besoins de ces différents groupes de personnes et explore les moyens pour adapter le programme. Comment faire pour que les aînés vivant avec un problème de santé mentale se sentent mieux dans les ressources communautaires non spécialisées ? On se penche autant sur les besoins d’inclusion que sur le besoin pour les centres de loisirs et leurs usagers d’être inclusifs.

Des groupes de discussion seront mis en place dès cet hiver : des personnes issues des groupes nommés précédemment sont invitées à y prendre part, moyennant une compensation financière. Il s’agit de petits groupes qui se rencontreront une seule fois et qui pourront donner leur avis. À noter aussi qu’il est encore possible de joindre le comité de pilotage.

Une occasion de participation sociale en soi

 Une grande question traverse le projet :  qu’est-ce qu’on pourrait retenir de cette étude pour influencer certaines politiques publiques en lien avec le vieillissement actif et l’inclusion? En plus d’alimenter directement la recherche-action, la participation des citoyens impliqués fournira des pistes de solution à cette interrogation. C’est là un bel aspect de cette recherche : les principales personnes concernées ont l’occasion de donner leur avis, de faire valoir leurs préoccupations, de faire évoluer la société. Tel un cordonnier bien chaussé, cette recherche permet directement de promouvoir plus largement la participation sociale et l’inclusion.

Pour participer au comité de pilotage ou aux groupes de discussion : Tél. (819) 376-5011 poste 6252

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.