Plusieurs organisations mauriciennes seront représentées au Forum social mondial (FSM) de 2016 à Montréal du 9 au 14 août prochains. La délégation mauricienne pourra partager son expertise et acquérir de nouvelles connaissances, alors que plusieurs centaines d’activités prévues au programme du FSM 2016 permettront d’échanger avec les milliers de participants et d’experts venus des quatre coins du monde. Parmi ces activités, le Centre de femmes de Shawinigan, la Table de concertation du mouvement des femmes de la Mauricie et le Programme éducation, environnement, entrepreneuriat et citoyenneté (PEEC) vous en proposent trois.

Atelier Marche mondiale des femmes

Entre le 8 mars et le 17 octobre 2015, sous le thème Libérons nos corps, notre Terre et nos territoires, les voix, les pas et les batucadas se sont fait entendre et les femmes se sont levées pour affirmer leur résistance aux différentes formes d’oppression patriarcales, capitalistes et colonialistes à la faveur d’actions publiques. Ces dernières visaient à réaffirmer que le corps des femmes, la Terre et les territoires constituent des espaces de résistance et de transformation pour développer des solutions féministes et construire un monde s’inspirant des valeurs de la MMF : l’égalité, la justice, la paix, la solidarité et la liberté pour toutes.

L’atelier de la Marche mondiale permettra de faire connaître les expériences que vivent les femmes et les enjeux auxquels elles font face dans leurs pays, les stratégies d’action qu’elles développent, de même que la vision qu’elles portent et les alliances qu’elles nouent avec d’autres mouvements sociaux ici et ailleurs.

Panel « Des-Terres-Minées » 

Depuis mai 2016, le projet « Des-Terres-Minées » vise à créer des occasions pour les personnes vivant une oppression basée sur le genre, qui souhaitent réfléchir et échanger sur leurs vécus face à l’exploitation du territoire et approfondir les analyses féministes des enjeux extractifs. Il vise à mettre de l’avant les luttes portées par les femmes d’ici et d’ailleurs pour défendre leurs territoires et communautés.

En vue du FSM, des démarches sont initiées par le Comité pour les droits humains en Amérique latine (CDHAL), la Fédération des femmes du Québec (FFQ) et Femmes autochtones au Québec (FAQ) pour inviter au FSM des femmes autochtones et allochtones engagées dans des luttes aux quatre coins des Amériques.

Les porteurs d’espoir

L’atelier « Les porteurs d’espoir » est aussi le titre du film documentaire qui démontre une démarche citoyenne où la communauté de McMasterville en Montérégie arrive à solutionner le problème de vandalisme. La particularité de cette démarche est qu’elle est initiée par des jeunes de 11-12 ans qui amènent les citoyens du quartier à s’engager dans, pour et avec leur communauté.

Ce film (bande annonce : www.onf.ca/film/porteurs_despoir/) est fondé sur l’expertise développée par un Mauricien, M. Claude Poudrier directeur du PEEC (www.P2EC.ca). Après le visionnement au FSM 2016, ce dernier offrira un atelier où il expliquera à l’aide d’exemples concrets, les étapes de la démarche mobilisatrice citoyenne aux participants. Le PEEC espère établir des partenariats dans le but de réaliser des projets de collaboration ici et à l’étranger.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.