Stéphanie Dufresne – Environnement – août 2021 

Dès le 6 septembre 2021 et pendant l’automne, des citoyennes et des citoyens sensibles à la protection des forêts partiront à pied de plusieurs régions pour converger vers la ville de Québec, le 16 octobre. L’initiative, nommée « La grande marche pour la protection des forêts » fait suite au refus du gouvernement du Québec, en décembre 2020, de concrétiser 83 projets d’aires protégées qui avaient été identifiés dans le Sud du Québec. Le collectif citoyen à l’origine de la démarche demande notamment la création d’un réseau d’aires protégées « écologiquement représentatives, bien gérées et bien reliées ».

Crédits : Juliane Liebermann – Unsplash

L’itinéraire principal de la grande marche parcourt plus de 550 km. Il s’amorce à Ripon, en Outaouais et traverse ensuite les régions des Laurentides et de Lanaudière pour entrer sur le territoire de la Mauricie à Saint-Édouard-de-Maskinongé, le 29 septembre. En passant par Saint-Paulin et Saint-Mathieu-du-Parc, les marcheurs se dirigeront ensuite vers Shawinigan où se tiendra, le 3 octobre, un grand rassemblement. Le groupe passera ensuite par le lieu historique national des Forges-du-Saint-Maurice, puis par Trois-Rivières et Batiscan avant de poursuivre son chemin vers la ville de Québec.

Un événement rassembleur et inclusif

Colin Perreault, l’un des membres du collectif citoyen à l’origine de cette mobilisation, souhaite que la grande marche pour la protection des forêts soit un événement rassembleur. « On est vraiment dans une optique d’inclusivité et de connexion, car nous voulons travailler avec toutes les personnes qui sont touchées par la forêt, autant les gens qui veulent la protéger que ceux qui travaillent pour l’industrie forestière. On veut être en dialogue pour trouver les meilleures stratégies pour protéger les forêts », assure-t-il. Le collectif place aussi les premières nations au cœur de la démarche et obtient le soutien de la communauté Anishinabe de Kitigan Zibi et du Grand Conseil Atikamekw. Des personnalités publiques autochtones telles que Charles Coocoo, Nicole O’Bomsawin et Gilbert Whiteduck prendront d’ailleurs la parole lors des divers événements prévus sur le parcours, tout comme plusieurs artistes et musiciens.

Les citoyennes et citoyens de toutes les régions sont invités à participer à l’une des marches organisées ou aux rassemblements pour quelques heures, une journée ou plusieurs jours. Le collectif prévoit un rythme de marche « accessible » allant de quatre à trente kilomètres par jour. Les participants pourront camper en chemin à des endroits prédéterminés.

Quatre revendications

En plus de revendiquer la concrétisation d’une centaine de projets d’aires protégées prioritaires dans le sud du Québec, le collectif citoyen demande aux élus de soutenir la création d’un observatoire indépendant de la forêt, d’empêcher la destruction de l’ensemble des boisés urbains et périurbains au niveau municipal et provincial au Québec et de modifier la Loi sur l’aménagement durable du territoire forestier pour que la conservation de la biodiversité soit considérée en amont des projets.

Rappelons que dans un rapport publié en juillet 2019, le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) s’est prononcé en faveur de l’octroi d’un statut permanent à la majorité des 12 douze projets de réserves de biodiversité qui lui ont été soumis pour étude dans la région administrative de la Mauricie .

En 1992, le gouvernement du Québec s’est lié par décret à la Convention sur la diversité biologique. La prochaine cible à atteindre sera discutée en octobre 2021 lors de la prochaine Conférence des Nations Unies sur la biodiversité qui se tiendra en Chine.

La grande marche pour la protection des forêts reçoit l’appui de groupes environnementaux tels que la SNAP Québec, Nature Québec, la Fondation David Suzuki, Action Boréale, La Planète s’invite au Parlement, Mères au Front et le Regroupement vigilance hydrocarbure Québec.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.