Magali BoisvertMagali Boisvert, 7 juillet 2017

Lorsque nous avons reçu la confirmation d’une entrevue avec le groupe rock Gazoline, nous avons tout de suite su qu’une entrevue standard ne leur conviendrait pas ; il fallait quelque chose de déluré, à leur image. Alors, lorsque nous les avons rejoints au Temps d’une Pinte après leur test de son, nous leur avons expliqué le jeu-entrevue que nous avions en tête. À l’aide de flèches en carton, ils allaient pointer le membre du groupe qui, selon eux, correspondait le plus à nos questions tantôt ludiques, tantôt informatives.

Jean-Cimon (oui, avec un C !), guitariste, Marc, claviériste et bassiste, Jean-Philippe, batteur et Xavier, chanteur, se sont rassemblés autour de la table. Déjà, l’énergie de groupe battait son plein et les membres, taquins, n’hésitaient pas à agacer Marc. Les gars se sont esclaffés à maintes reprises. Surtout, lorsqu’après avoir pointé Jean-Philippe en réponse à la question « Qui parmi vous lit encore des journaux papier ?», Jean-Cimon lance que les journaux papier sont « pour les mononcles »… Et à moi de répliquer que La Gazette de la Mauricie en est un, journal papier ! L’hilarité s’ensuivit.


Ce fut un plaisir visible, sans aucun doute, de nous entretenir avec ces musiciens exubérants qui seront de passage au Festival d’été de Québec ce dimanche 9 juillet. Vous pouvez vous procurer sur Bandcamp ou Itunes leur plus récent album, L’amour véritable est aux rebelles. La chanson éponyme a d’ailleurs créé la controverse à cause de son vidéoclip osé, qui a été retiré de la plateforme YouTube.

PARTAGER

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here