Isabelle Ayotte, mars 2021

La situation actuelle creuse les inégalités dans plusieurs sphères de vie, selon le rapport sur les inégalités de genre de l’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ). Pour en connaitre plus sur la situation des femmes en Mauricie, nous avons contacté Sarah-Jane Roy-Beauregard, intervenante au Centre de santé des femmes de la Mauricie.

Quelles sont les personnes touchées par les inégalités ?

« Les femmes vivant seules n’ayant pas accès à internet, sont davantage vulnérables et isolées, et elles sont plus difficiles à rejoindre étant absentes des services », observe Sarah-Jane Roy-Beauregard, intervenante au Centre de santé des femmes de la Mauricie. Au Canada, les personnes vulnérabilisées par la crise sont « les femmes, les jeunes, les personnes dont l’immigration est récente et les personnes racisées. D’une façon générale, les travailleuses et travailleurs à faible revenu sont particulièrement affectés par l’arrêt de l’activité économique. » Pouvoir combler les frais de base comme le logement, l’épicerie et la voiture est une source de stress, plus particulièrement chez les femmes de 18-34 ans.

Les femmes gagnent moins, si elles gagnent

« Le sondage révèle que plus de femmes que d’hommes ont perdu leur emploi, soit temporairement soit définitivement durant la crise sanitaire. » Le ministère du travail chiffre à 68% les emplois perdus par des femmes, ce qui constitue le double par rapport aux pertes chez les hommes. Les femmes occupent plus souvent des emplois à temps partiel, en santé, en service à la clientèle, en enseignement et sont donc plus touchées par la COVID-19 et sont plus exposées au virus. Les mères ont réduit leur nombre d’heures de travail afin de s’occuper de leurs enfants et vivent plus fortement l’insécurité économique subséquente et ce, à long terme puisque les opportunités de promotion s’en trouvent affectées.

Des conditions peu propices au choix de la maternité

Les femmes enceintes font face à plusieurs défis difficiles sur le plan psychologique. « Les principales sources de stress rapportées étaient le risque que le bébé ou la femme enceinte attrape la COVID-19, l’accouchement, les suivis de grossesse et la difficulté des proches d’offrir un soutien » ainsi que les directives changeantes et le non-respect du consentement lors d’interventions obstétricales.

Au Centre de santé des femmes de la Mauricie, des « femmes expliquent que le choix d’interrompre une grossesse aurait peut-être été différent en dehors de ce contexte. »

Christine Labrie, députée de Sherbrooke, a demandé à la CAQ de reconnaitre l’impact de la pénurie de places en services de garde sur les femmes, ce que la CAQ a refusé. Le rapport apporte pourtant une recommandation claire : « un accès à des services de garde éducatifs répondant aux besoins des parents des tout-petits ».

CPE garderie maternelle
La pénurie de places en garderie subventionnés est un enjeu qui a davantage de répercussions sur les femmes. Crédits: Dominic Bérubé

Impacts du couvre-feu

La charge émotive des femmes est plus importante qu’avant la pandémie. « Puisque ce sont les femmes qui, majoritairement, ont la charge de s’occuper des tâches domestiques et des soins, notamment aux enfants, on peut penser que cette mesure permet difficilement aux femmes d’évacuer, de prendre du temps pour elles dans un espace de vie calme, alors qu’elles ont du temps libre, souvent, sans généraliser, passé 20h00. De plus, certaines femmes rapportent que les difficultés relationnelles au sein du couple sont davantage présentes depuis la pandémie », note Mme Roy-Beauregard. Rappelons que l’isolement social et la baisse de revenu sont des éléments qui contribuent à la violence conjugale dont l’augmentation a été documentée. Pour vous ou pour quelqu’un d’autre, n’hésitez pas à aller chercher de l’aide au Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale.


Autres sources :

https://www.observatoiredesinegalites.com/fr/dans-les-medias/covid-19-68-des-emplois-perdus-par-des-femmes-au-quebec

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1756478/perte-emplois-femmes-retention-conciliation-famille-sante-mentale

https://obgyn.onlinelibrary.wiley.com/doi/epdf/10.1111/aogs.13925

https://tcmfm.ca/

https://www.aspq.org/priorite/covid-19/

https://ciusssmcq.ca/soins-et-services/soins-et-services-offerts/situation-critique-et-urgence/violence-conjugale-et-familiale/   

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.