Lauréanne DaneauLauréanne Daneau, novembre 2018

 De récentes données du World Resources Institute révélaient que le Canada est le pays qui génère le plus de CO2 par habitant. Alors que la moyenne mondiale se situe à 6,7 tonnes, les Canadiens émettent 24,4 tonnes par personne annuellement, un résultat qui s’explique principalement par l’exploitation des sables bitumineux.

Dans un contexte où les industries sont responsables de 30 % des émissions de gaz à effet de serre, une usine manufacturière qui embrasse le développement durable comme le fait si bien FAB 3R doit en inspirer d’autres.

Les murs noirs

Imposante et mystérieuse le long du boulevard du Saint-Maurice à Trois-Rivières, l’usine FAB 3R marque le décor par ses murs extérieurs noirs. Il s’agit en fait de murs solaires installés en 2010 par les propriétaires (GL&V à l’époque) soucieux d’améliorer l’efficacité énergétique de la bâtisse. Un pari réussi, car non seulement la facture annuelle de chauffage de 750 000 $ est réduite de moitié, mais en plus cette mesure permet d’éviter l’émission de 170 000 tonnes de CO2 dans l’atmosphère.

L’investissement en vaut la peine : il s’est rentabilisé au bout d’un an et demi. La direction de FAB 3R souhaite maintenant aller plus loin et construire deux autres murs solaires d’ici 2020.

Ami des abeilles

Le triste sort des abeilles fait les manchettes chaque année dû au déclin des populations mondiales et à leur rôle indispensable de pollinisateur. Un manufacturier spécialisé dans l’usinage et la fabrication d’équipements lourds peut-il réellement rendre service à la biodiversité ? Certainement, comme en témoigne les vingt ruches hébergées sur le site de FAB 3R et gérées par l’apiculteur Raphaël Fort qui produit les Miels des 3 Rivières. Le lieu offre un espace libre de concurrence pour les abeilles sur un rayon de 15 kilomètres à proximité des parterres fleuris de Trois-Rivières sur St-Laurent. De plus, les ruches se trouvent sur un site sécurisé, à l’abri des voleurs.

 

Proche de la communauté

Pour Yves Lacroix, Martin Magny et Chantal Rochette, les trois actionnaires qui ont acheté la division Fabrication de GL&V pour créer FAB 3R en 2013, le développement durable doit être pris en compte dans chaque décision. Cette approche s’articule notamment par une priorité accordée à l’achat local afin de soutenir les entreprises de la région.

Également, en plus des commandites octroyées au milieu chaque année, les dirigeants de FAB 3R siègent sur de nombreux conseils d’administration. À ce titre, Martin Magny assure la présidence de Roulons VERT, alors qu’il a occupé pareille fonction pendant plusieurs années à la Fondation Trois-Rivières pour un Développement durable. FAB 3R a aussi appuyé plusieurs opérations de nettoyage des quartiers, pilotés par l’ancienne conseillère municipale et coordonnatrice chez COMSEP, Sylvie Tardif, de même que le projet des Vélos de quartiers.

L’exemple de FAB 3R illustre par ses multiples actions comment le secteur industriel a un rôle majeur à assumer dans le développement durable de la société, et comment certains réussissent avec brio.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here