Le Pôle d’économie sociale Mauricie est une organisation entièrement vouée au développement de l’économie sociale. Il favorise la concertation entre les différents acteurs de son milieu et soutient la création des conditions favorables à ce modèle entrepreneurial de développement. Il participe ainsi à la vitalité et à la diversification économique du territoire.

Lynn O’Cain et Francyn Laquerre – Pôle d’économie sociale de la Mauricie – janvier 2020

Ce mois-ci, nous vous présentons la vision d’un jeune homme de 21 ans inspirant et engagé, Étienne Desfossés, afin de vous partager sa vision de l’entrepreneuriat. Tout en poursuivant des études en finances et en économie, il s’implique au sein de plusieurs conseils d’administration. Pour Étienne, l’entrepreneur est une personne qui décide d’opérer un changement pour le bien du groupe, qui améliore son milieu.

Entrepreneur ou intrapreneur ?

Étonnamment, Étienne ne se perçoit pas comme un entrepreneur. Il se qualifie davantage comme un intrapreneur, soit quelqu’un qui entreprend des projets au sein d’entreprise existante. « Il y a des intrapreneurs qui vont innover au sein de leur entreprise, vont amener leurs idées, vont propulser une entreprise déjà existante. Je pense qu’on a tous un peu la fibre entrepreneure via les projets qu’on fait. À mes yeux, la société de demain est une société d’entrepreneurs. »

Lorsque je lui demande sa motivation à entreprendre, sa réponse est limpide : « Les gens! Ma philosophie : chaque personne a quelque chose à nous apprendre. Ça me prend une équipe, être en relation, en réseau. » Pas étonnant que celui-ci s’implique à la Coopsco Trois-Rivières depuis quelques années, une entreprise qui porte des valeurs humaines et dont le but n’est pas que le profit, mais d’être à l’écoute des besoins des étudiants.

Par son implication auprès de la Jeune Chambre de la Mauricie, Étienne aimerait inspirer ses pairs : « Je veux montrer aux étudiants qu’on peut décider de se lancer en affaires, qu’on peut entreprendre, qu’on peut aussi s’impliquer dans notre milieu. […] Ça commence par une action personnelle. C’est de mettre notre bras dans l’engrenage [rires] après ça, les offres entrent et les gens t’approchent. C’est aussi un bon moyen d’aller chercher de l’expérience et d’en apprendre plus dans des champs qui ne sont pas les nôtres. »

La clé de la réussite

Selon Étienne, il faut savoir bien s’entourer. « Le fameux dicton qui dit : seul on va vite, ensemble on va plus loin. C’est vrai! On ne peut pas tout connaître, c’est important de s’entourer de gens avec un portfolio de connaissances quand on se lance dans l’entrepreneuriat. Avoir une liste de gens que l’on peut appeler pour des questions. Se créer un carnet d’adresses. »

Quand on lui demande s’il a un conseil à donner aux jeunes qui aspirent à devenir entrepreneur, là encore sa réponse est sans hésitation. « Oser. Il y a trop de fois où on se dit : je ne suis pas sûr. Moi le premier. Il faut oser et il faut en parler. Parce qu’une idée qui reste dans un dossier caché sur l’ordinateur, ça ne donne rien. Il ne faut pas non plus avoir peur d’aller valider ses idées. »

Comment se dessine l’avenir?

Étienne désire s’inscrire à la maîtrise en économie financière, mais il a bien sûr d’autres idées de projets en parallèle. Sans nous les dévoiler, on reconnaît le profil derrière sa réponse : « je veux de nouveaux défis. C’est certain que je vais rester dans le domaine social parce que pour moi, c’est ce qui est important. C’est ce qui va me guider. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.