pub

Par Luc Drapeau, mars 2017

En marge de sa carrière dans les communications, François St-Martin a toujours été actif dans le domaine de l’humour. Son dernier projet, Dans la tête de François, est une bande dessinée qu’il a créée avec son complice Marc Bruneau. Les deux créateurs seront présents au Salon du livre de Trois-Rivières du 23 au 26 mars prochain.

Genèse du projet

C’est en octobre 2015 que Marc propose à François d’illustrer les blagues et commentaires qu’il publie sur Facebook. Le projet démarre sur les chapeaux de roue, stimulé par l’engouement qu’il suscite sur les réseaux sociaux. Les deux complices lancent donc une campagne de sociofinancement qui donne des résultats dépassant largement leurs attentes.

« On est très reconnaissant, confie François. Au début, on mettait nos efforts à alimenter notre page Facebook et à nous bâtir un public, mais ça s’est mis à débouler rapidement après la publication. Le Festival interglacial de la BD de Shawinigan et une expo à la Maison de la culture Francis-Brisson jusqu’en avril sont aussi de belles surprises. »

En plus de tout cela, François et Marc participent à plusieurs événements d’ici à l’été, sans compter les ateliers qu’ils dispensent dans les écoles. Ces rencontres, ils les considèrent comme le côté hyperagréable de leur travail, c’est-à-dire aller discuter véritablement avec les gens.

François est le nom d’un personnage de bande dessinée, mais c’est également le nom du coordonnateur aux communications du Centre d’entrepreneuriat Alphonse-Desjardins Shawinigan et cocréateur de Dans la tête de François avec Marc Bruneau, un bédéiste de Shawinigan.

Un processus non traditionnel d’édition

Dans la tête de François est un projet à la fois artistique et entrepreneurial. Les auteurs ont édité le livre eux-mêmes avec leurs moyens et ils en gèrent la distribution ainsi que la promotion. Ils ont même développé différents produits dérivés (vêtements, tasses, cartes, etc.).

« Autrefois, explique François, ç’aurait été difficile d’imaginer une telle entreprise, deux créateurs capables de produire un livre professionnel et d’en assurer le suivi. Maintenant, la technologie s’est adaptée à tous les niveaux rendre cela possible. »

Comment le public reçoit-il l’œuvre ?

« C’est émouvant de voir l’effet que des blagues peuvent avoir sur les gens. On a souvent des commentaires qui disent : « Merci, vous ensoleillez ma journée, il y a tellement de mauvaises nouvelles sur les réseaux sociaux. » Quand on nous raconte le contexte dans lequel les gens ont acheté le livre et leurs témoignages, sincèrement, ça nous touche. »

Votre réaction face à votre présence au Salon du livre de Trois-Rivières ?

« C’est une belle fierté parce que le projet est né et s’est développé en Mauricie. Il y a un côté plus sentimental à participer ici. On est doublement heureux cette année. La BD est au cœur de la thématique. C’est un grand honneur. »

Qu’est-ce que les pensées de François ont gagné en passant à la BD ?

« Un univers. Ç’a changé mon style d’écriture. C’est maintenant le personnage qui me commande ce que je peux dire. Au fil du temps, on le voit se promener dans la rue, avec son enfant, avec sa femme. Son univers s’agrandit grâce à la BD. »

Après une mise au monde plutôt agréable dans l’esprit de ses deux créateurs, on peut espérer que François saura évoluer par lui-même, bonifier son univers et nous transmettre encore sa pensée et sa vision du monde. Pour plus de détails sur le projet, visitez https://danslatetedefrancois.com/.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.