Nathalie Lefebvre, organisatrice communautaire au CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec, avril 2016

« Dans notre organisme, on a effectué un virage à 180 degrés dans le développement des services en sécurité alimentaire ! » C’est ainsi que Thérèse, responsable de la sécurité alimentaire, décrit l’incroyable explosion qu’a connue l’offre de services en sécurité alimentaire d’Ebyôn depuis seulement un an et demi !

Ebyon_2016_Web_001
Cuisiniers à l’oeuvre lors d’un atelier des Vendredi cuistots chez Ebyôn au Cap-de-la-Madeleine

En effet, dispensateur de services d’alphabétisation et de repas depuis plus de 30 ans, l’organisme, dont les locaux sont situés dans la paroisse Sainte-Famille du secteur Cap-de-la-Madeleine, offre maintenant des services de distribution alimentaire (La Récolte), des dépannages d’urgence (dons de denrées), des ateliers de cuisine (Les Vendredis cuistots), un service d’achats groupés (achat de viande à petit prix), sans parler d’ateliers de cuisine destinés aux enfants de l’école primaire Dollard, située juste en face! Comme le souligne Blaise Gagnon, directeur général, « on développe progressivement notre offre de services en fonction des besoins. L’accès des populations vulnérables à tous ces services en sécurité alimentaire, c’est la clé leur permettant d’améliorer leur autonomie, de sortir de l’isolement grâce au réseautage et de bénéficier d’un accompagnement psychosocial ! ».

C’est ainsi qu’Étienne, jeune homme aux prises avec des problèmes de santé mentale, à la suite de séjours in and out au Havre de Trois-Rivières échelonnés sur 3 ans, a franchi le seuil de la Tablée pour entreprendre la difficile démarche d’apprendre à vivre de façon autonome en logement. Grâce à l’accompagnement psychosocial de Caroline et à une approche à petits pas, Étienne a maintenant la chance de cheminer, voire de se relever, dans une atmosphère conviviale. De fait, tous les membres du personnel (9 travailleuses [1 temps plein ; 8 temps partiel], 30 bénévoles) s’appliquent à travailler dans un esprit d’ouverture et de non-jugement. « Ebyôn, c’est un esprit de relevance ! », c’est ainsi que Blaise nomme l’esprit d’ouverture chez Ebyôn qui permet aux usagers de se relever. « C’est un peu comme du théâtre : le texte, couché sur papier, se soulève peu à peu. Nous croyons à la nécessité de donner la chance à tous d’avancer à leur rythme et selon leurs capacités, peu importe le passé, le bagage personnel et les conditions familiales et sociales ».

Revenons à Étienne, non seulement bénéficie-t-il des services de La Tablée populaire, de denrées reçues du dépannage d’urgence et de paniers réguliers de distribution alimentaire, mais sa participation aux « Vendredis cuistots » lui permet d’explorer une base de recettes simples à reproduire chez-soi en compagnie de 7 autres personnes et dans une ambiance de plaisir et d’échanges. Les achats groupés lui permettent en outre d’avoir accès à de la viande de qualité et à bon prix.

Autre exemple de relevance, Manon, à la suite d’une séparation et de la perte de sa maison et de son travail, a réussi à s’en sortir rapidement avec les services en sécurité alimentaire offerts par Ebyôn. Manon est d’ailleurs retournée rencontrer le personnel d’Ebyôn… avec un don et beaucoup de reconnaissance !

Ajoutons que les locaux d’Ebyôn ont été entièrement rénovés et comptent de nouvelles salles, des bureaux, une cuisine et une salle à manger améliorées, sans oublier des classes attirantes et propices à l’apprentissage. Bravo à Ebyôn pour sa relevance !

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.