Le texte suivant a été rédigé dans le cadre d’un concours organisé pour les étudiants inscrits au cours complémentaire Communication et développement du baccalauréat en communication sociale à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Il a été sélectionné par un jury de La Gazette de la Mauricie.

Delphine Hamel, juin 2017

On annonçait récemment le nouveau projet du Cirque du Soleil, « Stone », qui se tiendra à l’Amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières à compter du 19 juillet prochain. Cet hommage au parolier Luc Plamondon offre une nouvelle occasion pour mettre en valeur la diversité culturelle de Trois-Rivières auprès des spectateurs venant de l’extérieur de la région.


Des retombées concrètes

Au total, ce sont 95 000 personnes qui ont visité l’Amphithéâtre Cogeco à la saison estivale 2016, soit une augmentation de près de 20 % par rapport à l’achalandage global de l’année précédente.

« L’Amphithéâtre Cogeco joue avec brio son rôle de locomotive pour l’ensemble de l’industrie touristique à Trois-Rivières. Il a contribué entre autres au taux d’occupation record de nos établissements hôteliers. La qualité des spectacles présentés cet été rejaillit une fois de plus sur la notoriété de notre ville, qui se positionne clairement comme une destination incontournable au Québec », avance Mario De Tilly, directeur général d’Innovation et Développement économique Trois-Rivières.

Le Centre culturel Pauline-Julien est un des nombreux lieux de diffusion à
Trois-Rivières permettant d’offrir une diversité culturelle à la population locale, régionale et québécoise.

Le citoyen mis de l’avant

La Corporation des évènements de Trois-Rivières, responsable de la gestion de l’Amphithéâtre, mais aussi de plusieurs autres rassemblements artistiques et culturels, tente de resserrer les liens entre les diverses activités. Pour la prochaine année, la Corporation vise à améliorer la synergie entre les évènements proposés et les différents acteurs trifluviens. Une culture soutenue La Ville de Trois-Rivières offre des équipements et des infrastructures culturelles de premier plan, tels que la salle J.-Antonio-Thompson, le Centre culturel Pauline-Julien et bien d’autres. En fait, elle compte plus de 70 organismes culturels et artistiques répartis dans plusieurs domaines. Qu’il s’agisse de la mise en valeur du patrimoine, du soutien aux créateurs et aux organismes culturels ou de la concertation et du partenariat entre divers intervenants, la Ville de Trois-Rivières semble vouloir faire des arts et de la culture l’une des pièces maîtresses de son développement global.

De la démocratisation à la démocratie culturelle

Souhaitant soutenir la création, la Ville de Trois-Rivières intervient de façon continuelle dans le développement culturel. Les efforts et les investissements ne sont pas seulement concentrés sur les spectacles à grand déploiement. En effet, la Ville et ses organisations défendent la diversité des formes d’expression et prônent leur intégration au quotidien. Par exemple, les Découvertes culturelles, événement organisé par la municipalité à chaque printemps, permettent aux citoyens de se dévoiler en tant qu’artistes. Lors de cet événement, sept lieux culturels différents à travers la ville sont mis à la disposition des citoyens afin de faire découvrir les talents ainsi que la culture d’ici.

Une politique culturelle pour tous

En utilisant une approche « sur mesure », la Ville favorise une plus large participation des citoyens à la vie culturelle et artistique, mais également au processus de création et à l’exercice des pouvoirs culturels. Les citoyens ont l’occasion de participer aux activités culturelles, de donner leur opinion et de s’engager au sein de la communauté de la façon dont ils le veulent.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here