Magali Boisvert, 29 juin 2016

Tournée Panache

La Tournée Panache au Manoir Niverville. Crédits : Magali Boisvert
La Tournée Panache au Manoir Niverville.
Crédits : Magali Boisvert

Ce mardi 28 juin, la Tournée Panache s’est arrêtée sur la scène des Voix Libres, dans la cour du Manoir Niverville. Malgré la pluie, un groupe de mélomanes fiers d’encourager la relève étaient au rendez-vous. Mais qu’est-ce que la Tournée Panache, me demanderez-vous ? Il s’agit d’une série de spectacles offerts par 4 artistes ou collectifs de la relève mauricienne rassemblés par David Lavergne, du groupe Bears of Legend, à l’initiative de Culture Mauricie. On a pu entendre le groupe Cosmophone, Camille Petrod, Émilie Brochu et le groupe W.I.S.D.O.M.

Coup de cœur pour Cosmophone, jeune collectif d’élèves de musique trifluviens, qui offre des mélodies planantes au style hybride. Après s’être taillé une place sur les scènes tant mauriciennes que montréalaises, le groupe s’est rendu en demi-finale du concours Emergenza, qui se tenait à l’Astral !

La plupart des collectifs ont concocté un savant mélange de reprises de chansons et de leurs propres compositions. De quoi laisser un peu sur sa faim l’amateur de créations francophones ! Ne perdez pas ces artistes de vue, car on leur prédit un bel avenir dans le milieu.

2frères

Les 2frères sur la scène Bell Fibe. Crédits : Magali Boisvert
Les 2frères sur la scène Bell Fibe.
Crédits : Magali Boisvert

Comme son nom l’indique, ce groupe est formé de deux frères. Ces passionnés de musique parcourent le Québec avec des chansons originales tirées de leur nouvel album, Nous autres, ainsi que des reprises de succès de leurs artistes favoris. Sur la scène des Ursulines, les musiciens avaient devant leurs yeux un terrain plein à craquer de braves admirateurs, présents malgré la température nuageuse. Têtes blanches, enfants, jeunes adultes, c’était un public très varié qui a offert une ovation debout aux 2frères après leur chanson originale « M’aimerais-tu pareil ? ». Le groupe a su insuffler émotion, joie et allégresse à cette foule blottie sous une myriade de ponchos de pluie de toutes les couleurs. Mention spéciale au « medley » de chansons de François Pérusse, que les musiciens ont interprétées avec une bonne dose d’humour !

Si la tendance est à la musique anglophone parmi les artistes québécois, ceux-ci lèvent bien haut le drapeau de la langue de Molière pour partager des histoires qui nous ressemblent. Nous les reverrons bientôt dans notre petit coin de pays, sans aucun doute !