Les Rusty Cats Crédits : Magali Boisvert
Les Rusty Cats
Crédits : Magali Boisvert

Magali Boisvert, 4 juillet 2016

Notre coordinateur à La Gazette de la Mauricie et adepte du swing ! Crédits : Magali Boisvert
Notre coordinateur à La Gazette de la Mauricie et adepte du swing !
Crédits : Magali Boisvert

Rusty Cats

Vendredi dernier, à l’occasion de la fête du Canada, le Festivoix offrait une journée de spectacles gratuits aux festivaliers. Bien que les célébrations de la fête du Canada soit moins courues que celles de la Saint-Jean-Baptiste, on pouvait tout de même voir un très grand nombre de petits drapeaux rouges et blancs un peu partout au centre-ville.

À la scène Metro des familles, à 16 h, petits drapeaux fichés dans les chignons des danseuses, le groupe Rusty Cats, en collaboration avec l’école de danse Très Swing !, a offert au public du parc portuaire une prestation des plus festives enchaînant des classiques rock and roll tels que « Johnny Be Goode » et des hits d’Elvis. Des couples de danseurs se mouvant sur le rythme endiablé des reprises rétro y créaient une ambiance joyeuse et insouciante. C’était une expérience visuelle et auditive des plus accessibles, tant pour les oreilles des enfants que pour celles des mélomanes avertis.

Bears of Legend

Aucune des personnes présentes au spectacle que présentaient les Bears of Legend à la scène Bell Fibe à 19 h ne s’en est sortie au sec ! Dès 16 h 15, attestant de la popularité incontestable du groupe mauricien, la cour des Ursulines était déjà remplie aux trois quarts. De lourds nuages menaçant de déverser leurs flots sur les festivaliers, la plupart des gens s’étaient munis de parapluies ou de vestes imperméables. Ceux qui n’y avaient pas pensé (comme, par exemple, votre chroniqueuse préférée), l’ont vite regretté car des gouttes se sont mises à tomber dès les premières minutes du spectacle.

Bears of Legend, juste avant le déluge... Crédits : Magali Boisvert
Bears of Legend, juste avant le déluge…
Crédits : Magali Boisvert

Le public restant sur place au mépris de l’orage grandissant, les Bears of Legend et leurs voix fantômes (les Petits chanteurs de Trois-Rivières qui les accompagnent en cette saison estivale des festivals) lui ont témoigné leur gratitude en donnant une représentation des plus passionnées. Dans les estrades, les fans démontraient une belle camaraderie en s’abritant mutuellement de la pluie. Comme je me réfugiais sous le parapluie d’une voisine, elle m’a lancé : « Ça enlève de la magie, la pluie, non ? » Et moi de répondre : « C’est drôle, je trouve que ça en ajoute, moi… »

Touchés par la ténacité des Trifluviens mais désireux de les savoir en sécurité, les membres du groupe se sont finalement résignés à couper court à leur prestation. Plus tard en soirée, ils ont publié sur leur Facebook un statut se lisant comme suit : « FESTIVOIX SOUS LA PLUIE : Vous avez été extraordinaires pour nous. Merci pour votre courage et votre ténacité. J’espère que vous êtes tous rentrés! À bientôt ! »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.