DSCF83232
Photo : Elliot Maginot

Le samedi 27 juin, à 20 h 30, Elliot Maginot et ses musiciens montaient sur la scène des voix populaires pour assurer la première partie de Bobby Bazini. Le jeune homme, qui se démarque par son humilité, a su se tailler une place dans le cœur des spectateurs, qui pour la plupart découvraient cet artiste le soir même. Avec ses mélodies envoûtantes et ses paroles anglaises dignes des grands noms de la scène folk, Elliot sera d’ici peu ajouté à la liste de lecture de tout mélomane qui se respecte. Coup de cœur partagé de la part du public trifluvien, mais également pour Elliot, comme en témoigne le commentaire publié par l’artiste sur sa page Facebook, accompagné d’une photo des musiciens devant la foule trifluvienne:          « Merci pour le plus gros show et le plus gros buzz de ma vie ! »

 

DSCF83312
Photo : Bobby Bazini

Bobby Bazini, impatiemment attendu par une majorité féminine, a fait battre autant de cœurs que son protégé. Du haut de ses ballades romantiques aux accents de guitare acoustique, son public était déjà séduit. Rappelons que Bazini et son groupe sont désormais connus internationalement, Bobby s’étant d’ailleurs retrouvé en lice deux fois plutôt qu’une aux Juno Awards, célèbre gala qui récompense les artistes canadiens. Cela ne l’a pourtant pas empêché de s’engager à fond sur la scène et de faire cadeau à ses fans mauriciens de sa signature musicale, un voluptueux hybride de folk, de blues et de soul. Son dernier album, Where I Belong, est sorti en 2014 et a été sacré album canadien le plus vendu de 2014. On parie que pour la prochaine édition du Festivoix, la gent féminine aimerait voir monter sur scène le petit frère de Bobby, Kevin Bazinet, qui a remporté la grande finale de La Voix 2014 !

 

 

Magali Boisvert, La Gazette de la Mauricie

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.